1. FOCUS > Relâchement dans la mise en application des mesures barrières, Covid-19 : Kinshasa frôle la catastrophe
  2. FOCUS > Relâchement dans la mise en application des mesures barrières, Covid-19 : Kinshasa frôle la catastrophe
  3. ECONOMIE > « Bradage » de la Miba et de la Sokimo : La coalition « Tous pour la RD Congo » hausse le ton
  4. ECONOMIE > « Bradage » de la Miba et de la Sokimo : La coalition « Tous pour la RD Congo » hausse le ton
  5. POLITIQUE > H-T Lokondo dénonce la politisation de la justice 
  6. POLITIQUE > H-T Lokondo dénonce la politisation de la justice 
  7. PROVINCES > Kongo Central : la jeunesse de Muanda exige la vérité, 10 ans après le décès de son leader
  8. PROVINCES > Kongo Central : la jeunesse de Muanda exige la vérité, 10 ans après le décès de son leader
  9. PROVINCES > Deux cas Covid-19 à Mbanza-Ngungu : La Société civile  lance un SOS
  10. PROVINCES > Deux cas Covid-19 à Mbanza-Ngungu : La Société civile  lance un SOS
  11. PROVINCES > Kinshasa : Gombe bientôt déconfinée sans le Marché central
  12. PROVINCES > Kinshasa : Gombe bientôt déconfinée sans le Marché central
  13. SPORTS > Spéculations autour de la CAN 2021 : La CAF confirme l'événement à sa date initiale
  14. SPORTS > Spéculations autour de la CAN 2021 : La CAF confirme l'événement à sa date initiale
  15. SPORTS > AS V.Club : Gabriel Amisi confirme sa démission
  16. SPORTS > AS V.Club : Gabriel Amisi confirme sa démission
  17. JOURNAL > Le Potentiel n°7848 du vendredi 29 mai 2020
  18. JOURNAL > Le Potentiel n°7848 du vendredi 29 mai 2020
  19. CULTURE > Ngaliema : D’un commun accord héritiers-famille élargie, la villa de Papa Wemba mise en vente
  20. CULTURE > Ngaliema : D’un commun accord héritiers-famille élargie, la villa de Papa Wemba mise en vente
  21. CULTURE > Un nouveau vocabulaire français enrichit les domaines de l’audiovisuel
  22. CULTURE > Un nouveau vocabulaire français enrichit les domaines de l’audiovisuel
  23. SOCIETE > Plaidoyer de l’AGM pour un contrôle-qualité de gels hydroalcooliques
  24. SOCIETE > Plaidoyer de l’AGM pour un contrôle-qualité de gels hydroalcooliques
  25. SOCIETE > Prise en charge de Covid-19 : Le FNSCC évalue les besoins de l’ex-hôpital « Maman Yemo »
  26. SOCIETE > Prise en charge de Covid-19 : Le FNSCC évalue les besoins de l’ex-hôpital « Maman Yemo »
  27. A HAUTE VOIX > Santé publique : l’expertise congolaise honorée par l’UA
  28. A HAUTE VOIX > Santé publique : l’expertise congolaise honorée par l’UA
  29. ECONOMIE > Des cadres et agents de la BIAC interdits d’accès à leurs comptes salaires
  30. ECONOMIE > Des cadres et agents de la BIAC interdits d’accès à leurs comptes salaires
  31. FOCUS > Procès Kamerhe et consorts : La procédure va se poursuivre, explique un expert du droit
  32. FOCUS > Procès Kamerhe et consorts : La procédure va se poursuivre, explique un expert du droit
  33. A HAUTE VOIX > La Présidence, otage de la désinformation ?
  34. A HAUTE VOIX > La Présidence, otage de la désinformation ?
  35. PROVINCES > Le Sankuru bénéficie d’une ligne de crédit en faveur du secteur d’électricité
  36. PROVINCES > Le Sankuru bénéficie d’une ligne de crédit en faveur du secteur d’électricité
  37. AFRIQUE > Covid-Organics : un remède africain qui dérange l’OMS
  38. AFRIQUE > Covid-Organics : un remède africain qui dérange l’OMS
  39. FORUM > AFDC-A ou AFDC-A/FCC : qui est le dissident de qui ? 
  40. FORUM > AFDC-A ou AFDC-A/FCC : qui est le dissident de qui ? 
  41. JOURNAL > Le Potentiel n°7847 du mercredi 27 mai 2020
  42. JOURNAL > Le Potentiel n°7847 du mercredi 27 mai 2020
  43. FOCUS > Déchéance de Kabund : Une fracture tacite au sein de la coalition au pouvoir 
  44. FOCUS > Déchéance de Kabund : Une fracture tacite au sein de la coalition au pouvoir 
  45. ECONOMIE > Amélioration de la desserte : la SNEL  tient à gagner son pari
  46. ECONOMIE > Amélioration de la desserte : la SNEL  tient à gagner son pari
  47. SPORTS > TP Mazembe : Le plan de recrutement proposé entre bientôt en application
  48. SPORTS > TP Mazembe : Le plan de recrutement proposé entre bientôt en application
  49. PROVINCES > Kinshasa : Un centre de dépistage massif à la Covid-19 opérationnel au Stade des Martyrs
  50. PROVINCES > Kinshasa : Un centre de dépistage massif à la Covid-19 opérationnel au Stade des Martyrs
  51. SOCIETE > Covid-19 : 42 cas confirmés au sein de la concession CFMC à Limete
  52. SOCIETE > Covid-19 : 42 cas confirmés au sein de la concession CFMC à Limete
  53. MONDE > Etats-Unis-Chine : le décor de la guerre froide est planté
  54. MONDE > Etats-Unis-Chine : le décor de la guerre froide est planté
  55. CULTURE > Nord-Kivu : Le film «Binti», un soutien moral aux victimes de violences sexuelles
  56. CULTURE > Nord-Kivu : Le film «Binti», un soutien moral aux victimes de violences sexuelles
  57. POLITIQUE > Destitution de J-M Kabund : Le groupe parlementaire UDPS crie au règlement des comptes
  58. POLITIQUE > Destitution de J-M Kabund : Le groupe parlementaire UDPS crie au règlement des comptes
  59. POLITIQUE > Augustin Kabuya :« Tshisekedi n'a pas permis la destitution de Kabund »
  60. POLITIQUE > Augustin Kabuya :« Tshisekedi n'a pas permis la destitution de Kabund »
inner-page-banner

En leur qualité des représentants du peuple, les députés nationaux ont enregistré les plaintes de populationssur la qualité supposée des kits sanitaires qui ne serait pas conforme aux normes internationales. Cela, parce que certaines personnes subiraient des dommages à leur santé. C’est dans ce contexte que l’équipe dirigeante de l’Office congolais de contrôle (OCC) a été interpellé à deux reprises par la commission de suivi de lois, évaluation, réglementation et politique publique de l’Assemblée nationale.

Avec l’autorisation du directeur général de l’OCC, Célestin-Pierre RisasiTabu, le directeur chargé de Marketing à l’OCC, le docteur Franck Mukanya, a fait l’économie de cette séance à la presse.

À en croire le directeur Franck Mukanya, le mandataire public de cet organisme d’évaluation de la conformité a pris le temps nécessaire pour répondre àplus de cinquante questions des députés portant, notamment sur la qualité des produits pharmaceutiques, en généralet, en particulier, ceux qui sont commercialisés dans le cadre de la pandémie de la Covid-19.

D’entrée de jeu, le DG a expliqué aux parlementaires que l’OCC a plusieurs types de masques en circulation en RDC, notamment les masques de type industriel qui répondent à des normes spécifiques et puis des masques de fabrication artisanale qui sont plus ou moins à la portée de toutes les bourses contrairement aux masques médicaux, chirurgicaux (industriels) qui ont en règle général au moins trois couches, notamment en polyéthylène ou en coton. Ces masques industriels médicaux chirurgicaux pourraient être utilisés spécialement dans un cadre professionnel.

Des résistances

«Nous avons été interpellés sur l’absence de contrôle des produits pharmaceutiques fabriqués localement. Et nous avons eu à expliquer qu’en dépit du fait que le décret portant statut de l’OCC lui confère la compétence légale de contrôler les produits pharmaceutiques fabriqués localement, l’Office rencontre des résistances de terrain que nous avons porté à la connaissance des députés. Ces résistances font qu’actuellement nos contrôles portent sur les produits pharmaceutiques importés et non pas ce qui est fabriqué localement», a indiqué le directeur de marketing de l’OCC.

L’équipe dirigeante de l’OCC a aussi réussi à répondre aux  questions sur la présence ou la circulation des produits, notamment périmés.

«Nous avons eu à expliquer que l’OCC, en tant qu’organisme d’évaluation de la conformité des tierces parties, intervient avant et au débarquement, soit principalement au niveau frontalier ou alors dans les industries. Mais l’OCC n’a pas la charge d’assurer la surveillance du marché. À partir du moment où le produit a été mis en consommation douanière, il y a d’autres services étatiques qui sont habiletés à exercer cette fonction. S’ils ne le font pas, c’est à eux de venir répondre du fait qu’il y ait des produits périmés qui soient en circulation sur le marché. Normalement, la réglementation prévoit des durées minimales que doivent avoir les produits qui entrent sur notre territoire. Il y a des produits qui ne peuvent pas être acceptés à l’importation, par exemple, lorsque leur durée de vie est déjà supérieure soit à deux, trois ans…ça varie d’un produit à l’autre», a poursuivi le directeur Franck Mukanya.

De son côté, le rapporteur de cette commission, le député Gary Mosakata, a indiqué que la primeur de ce qui a été dit, échangé et discuté revient au bureau et à la plénière de l’Assemblée nationale. Wait and see.

 

 


Ipan Bienvenu