1. SOCIETE > Affaire MCK contre MMG Kinsevere : trois ONG fustigent le trafic d’influence
  2. SOCIETE > Affaire MCK contre MMG Kinsevere : trois ONG fustigent le trafic d’influence
  3. FOCUS > Modeste Mutinga : «Kabila est une épine dans le pied de Tshisekedi»
  4. FOCUS > Modeste Mutinga : «Kabila est une épine dans le pied de Tshisekedi»
  5. A HAUTE VOIX > Bientôt un choc frontal ?
  6. A HAUTE VOIX > Bientôt un choc frontal ?
  7. APOSTROPHE > Élite sans éthique
  8. APOSTROPHE > Élite sans éthique
  9. POLITIQUE > L'union sacrée autour de la candidature de Malonda se lézarde
  10. POLITIQUE > L'union sacrée autour de la candidature de Malonda se lézarde
  11. POLITIQUE > Ronsard Malonda à la tête de la Céni : La majorité silencieuse s’indigne et proteste
  12. POLITIQUE > Ronsard Malonda à la tête de la Céni : La majorité silencieuse s’indigne et proteste
  13. ECONOMIE > ANAPI et USAfBC s’engagent à matérialiser l’accord sur le commerce et les investissements
  14. ECONOMIE > ANAPI et USAfBC s’engagent à matérialiser l’accord sur le commerce et les investissements
  15. POLITIQUE > Présidence de la Céni : le candidat des catholiques  Cyrille Ebotoko allie expertise et rectitude  
  16. POLITIQUE > Présidence de la Céni : le candidat des catholiques  Cyrille Ebotoko allie expertise et rectitude  
  17. FOCUS > Félix Tshisekedi recommande « le consensus » au poste du président de la Céni
  18. FOCUS > Félix Tshisekedi recommande « le consensus » au poste du président de la Céni
  19. A HAUTE VOIX > PPRD/FCC, une forteresse prenable
  20. A HAUTE VOIX > PPRD/FCC, une forteresse prenable
  21. PROVINCES > Kongo Central : des députés provinciaux désavouent  Pierre Matusila
  22. PROVINCES > Kongo Central : des députés provinciaux désavouent  Pierre Matusila
  23. POLITIQUE > Crise institutionnelle à l’horizon : Les juristes congolais de la diaspora interpellent la classe politique
  24. POLITIQUE > Crise institutionnelle à l’horizon : Les juristes congolais de la diaspora interpellent la classe politique
  25. SOCIETE > Tribunal judiciaire de Paris : Afriland First Bank porte plainte pour corruption contre Global Witness et PPlaaf
  26. SOCIETE > Tribunal judiciaire de Paris : Afriland First Bank porte plainte pour corruption contre Global Witness et PPlaaf
  27. FOCUS > Le Cardinal Ambongo, c’est la voix des sans-voix
  28. FOCUS > Le Cardinal Ambongo, c’est la voix des sans-voix
  29. FOCUS > Les propositions de lois Minaku-Sakata mises au frigo
  30. FOCUS > Les propositions de lois Minaku-Sakata mises au frigo
  31. FOCUS > Matata appelle à la mise en place d’« un leadership-gouvernance »
  32. FOCUS > Matata appelle à la mise en place d’« un leadership-gouvernance »
  33. CULTURE > Cinéma : le film «Panafrika, la bête noire», un appel à l’appropriation de l’histoire africaine
  34. CULTURE > Cinéma : le film «Panafrika, la bête noire», un appel à l’appropriation de l’histoire africaine
  35. POLITIQUE > La Comico plaide pour la tenue des élections municipales et urbaines avant 2023
  36. POLITIQUE > La Comico plaide pour la tenue des élections municipales et urbaines avant 2023
  37. SOCIETE > Covid-19 : Le nombre de contaminations quotidiennes en net recul
  38. SOCIETE > Covid-19 : Le nombre de contaminations quotidiennes en net recul
  39. FORUM > Quelles leçons de politique agricole pour une RDC souveraine post-crise ?
  40. FORUM > Quelles leçons de politique agricole pour une RDC souveraine post-crise ?
  41. FORUM > 60 ans d’indépendance du Congo: Les axes de paix, justice et  travail
  42. FORUM > 60 ans d’indépendance du Congo: Les axes de paix, justice et  travail
  43. CULTURE > « Covid-19 : confidences de la chienne du voisin »
  44. CULTURE > « Covid-19 : confidences de la chienne du voisin »
  45. FOCUS > Face à la misère du peuple : M. Katumbi stigmatise l'égoïsme d'une certaine classe politique
  46. FOCUS > Face à la misère du peuple : M. Katumbi stigmatise l'égoïsme d'une certaine classe politique
  47. POLITIQUE > Affaire Darryl Lewis: La justice américaine ouvre la voie à un procès contre Thambwe Mwamba
  48. POLITIQUE > Affaire Darryl Lewis: La justice américaine ouvre la voie à un procès contre Thambwe Mwamba
  49. FOCUS > Le roi Philippe II de Belgique exprime son plus profond regret
  50. FOCUS > Le roi Philippe II de Belgique exprime son plus profond regret
  51. POLITIQUE > Le 1er président de la RDC, Joseph Kasa-Vubu élevé au rang de Héros national
  52. POLITIQUE > Le 1er président de la RDC, Joseph Kasa-Vubu élevé au rang de Héros national
  53. FOCUS > Tshisekedi clarifie sa vision d’État de droit
  54. FOCUS > Tshisekedi clarifie sa vision d’État de droit
  55. A HAUTE VOIX > Le sens des regrets royaux pour « les blessures du passé »
  56. A HAUTE VOIX > Le sens des regrets royaux pour « les blessures du passé »
  57. SOCIETE > Dr. Joseph Kitaganya : « 60 ans après l'indépendance, la RDC a perdu ses prestiges de visibilité à l'extérieur »
  58. SOCIETE > Dr. Joseph Kitaganya : « 60 ans après l'indépendance, la RDC a perdu ses prestiges de visibilité à l'extérieur »
  59. ECONOMIE > La ministre de l’Économie s’engage à améliorer les conditions de travail du secrétariat général
  60. ECONOMIE > La ministre de l’Économie s’engage à améliorer les conditions de travail du secrétariat général
inner-page-banner

C’est une première, écrit le journal Le Soir : un roi régnant qui ose affronter et qualifier « les actes de violence et de cruauté » qui ont été commis sous le Congo léopoldien, ainsi que les « souffrances et les humiliations » vécues durant la colonisation du pays par la Belgique.

On s’est beaucoup interrogé, ces dernières semaines, sur l’éventuelle prise de parole du roi Philippe, après l’émoi mondial lié à la mort de George Floyd aux États-Unis et le mouvement « Black livesmatter » qui s’en est suivi.

Les autorités belges, le roi en particulier, devaient-elles, devait-il s’exprimer, voire présenter des excuses, pour les exactions belges commises au Congo, d’autant que l’on célèbre ce 30 juin les 60 ans de l’indépendance du pays ?

On le sait : en Belgique, le roi ne peut s’exprimer sans être couvert par le gouvernement, représenté par son Premier ministre. C’est donc en parfait accord avec le 16 que Philippe a écrit au président Félix Tshisekedi ce 30 juin. Pour évoquer les relations entre nos deux pays, la coopération et l’amitié qui les lient.

Mais aussi, surtout, pour oser regarder le passé et, pour la première fois donc dans le chef d’un roi des Belges régnant, condamner clairement certains actes commis au Congo indépendant puis belge, donc avant et après 1908, date de la transmission à la Belgique de « son » Congo par Léopold II.

Ci-dessous la lettre du Roi

En ce soixantième anniversaire de l'indépendance de la République démocratique du Congo, je tiens à vous adresser ainsi qu'au peuple congolais mes vœux les plus chaleureux.

Cet anniversaire est l'occasion de renouveler nos sentiments d'amitié profonde et de nous réjouir de la coopération intense qui existe entre nos deux pays dans tant de domaines, et notamment dans le domaine médical qui nous mobilise en cette période de pandémie. La crise sanitaire nous frappe au milieu d'autres préoccupations. Le partenariat privilégié entre la Belgique et le Congo est un atout pour y faire face. En ce jour de fête nationale, je souhaite réaffirmer notre engagement à vos côtés.

Pour renforcer davantage nos liens et développer une amitié encore plus féconde, il faut pouvoir se parler de notre longue histoire commune en toute vérité et en toute sérénité.

Notre histoire est faite de réalisations communes mais a aussi connu des épisodes douloureux. A l'époque de l'État indépendant du Congo des actes de violence et de cruauté ont été commis, qui pèsent encore sur notre mémoire collective. La période coloniale qui a suivi a également causé des souffrances et des humiliations. Je tiens à exprimer mes plus profonds regrets pour ces blessures du passé dont la douleur est aujourd'hui ravivée par les discriminations encore trop présentes dans nos sociétés. Je continuerai à combattre toutes les formes de racisme. J'encourage la réflexion qui est entamée par notre parlement afin que notre mémoire soit définitivement pacifiée.

Les défis mondiaux demandent que nous regardions vers l’avenir dans un esprit de coopération et de respect mutuel. Le combat pour la dignité humaine et pour le développement durable requiert d’unir nos forces. C'est cette ambition que je formule pour nos deux pays et pour nos deux continents, africain et européen.

Les circonstances actuelles ne permettent malheureusement pas de me rendre dans votre beau pays, que j'aimerais tant mieux connaître. J'espère que j'en aurai bientôt l'opportunité.

(Avec mes salutations les plus cordiales)


LP