1. FOCUS > Paul Nsapu : « J’ai les compétences professionnelles requises pour occuper ce poste »
  2. FOCUS > Paul Nsapu : « J’ai les compétences professionnelles requises pour occuper ce poste »
  3. FOCUS > Moïse Katumbi dans le collimateur des assassins à Lubumbashi
  4. FOCUS > Moïse Katumbi dans le collimateur des assassins à Lubumbashi
  5. PROVINCES > Grâce présidentielle : Une centaine de prisonniers libérée à Bukavu et Uvira
  6. PROVINCES > Grâce présidentielle : Une centaine de prisonniers libérée à Bukavu et Uvira
  7. PROVINCES > Kasaï Oriental : Les professionnels des médias dans la rue
  8. PROVINCES > Kasaï Oriental : Les professionnels des médias dans la rue
  9. INTERVIEW > Cinq questions à Tatiana Nguya (*)
  10. INTERVIEW > Cinq questions à Tatiana Nguya (*)
  11. POLITIQUE > Journée africaine de la décentralisation et du développement local : la prévention des conflits en première ligne
  12. POLITIQUE > Journée africaine de la décentralisation et du développement local : la prévention des conflits en première ligne
  13. FOCUS > Retrait de troupes zambiennes : la diplomatie congolaise l’emporte
  14. FOCUS > Retrait de troupes zambiennes : la diplomatie congolaise l’emporte
  15. POLITIQUE > Me Clément Muza Kayembe : « Seul le chef de l’État peut initier des consultations »
  16. POLITIQUE > Me Clément Muza Kayembe : « Seul le chef de l’État peut initier des consultations »
  17. FOCUS > Gestion du projet « Bukanga Lonzo » : Le  2ème numéro de la Revue Congo Challenge met fin à la désinformation
  18. FOCUS > Gestion du projet « Bukanga Lonzo » : Le  2ème numéro de la Revue Congo Challenge met fin à la désinformation
  19. SOCIETE > Recrutement du personnel clé du programme d'appui au développement rural inclusif et résilient
  20. SOCIETE > Recrutement du personnel clé du programme d'appui au développement rural inclusif et résilient
  21. FOCUS > Rébellion des juges Kilomba et Ubulu : Une stratégie ratée du FCC
  22. FOCUS > Rébellion des juges Kilomba et Ubulu : Une stratégie ratée du FCC
  23. CULTURE > « Covid-19 :   le  Franc  congolais  vers  un déconfinement  hors-inflation ? » 
  24. CULTURE > « Covid-19 :   le  Franc  congolais  vers  un déconfinement  hors-inflation ? » 
  25. SOCIETE > Kcreascence Paulusi : « Ces massacres sont inadmissibles et leurs auteurs doivent rendre des comptes »
  26. SOCIETE > Kcreascence Paulusi : « Ces massacres sont inadmissibles et leurs auteurs doivent rendre des comptes »
  27. FOCUS > Appréciation du franc congolais : Des mesures aléatoires à effet éphémère
  28. FOCUS > Appréciation du franc congolais : Des mesures aléatoires à effet éphémère
  29. PROVINCES > Covid-19 à Tshangu : Le spectre d’une nouvelle vague plane sur Kinshasa
  30. PROVINCES > Covid-19 à Tshangu : Le spectre d’une nouvelle vague plane sur Kinshasa
  31. PROVINCES > Kongo Central : L’insécurité à Seke-Banza à l’ordre du jour au ministère des Relations avec le Parlement
  32. PROVINCES > Kongo Central : L’insécurité à Seke-Banza à l’ordre du jour au ministère des Relations avec le Parlement
  33. POLITIQUE > Marche du 19 juillet : L’UDPS inhume les « martyrs » ce mercredi à Kinshasa et Lubumbashi
  34. POLITIQUE > Marche du 19 juillet : L’UDPS inhume les « martyrs » ce mercredi à Kinshasa et Lubumbashi
  35. PROVINCES > Nord-Kivu : David Kamuha sensibilise au civisme fiscal pour le développement de la province
  36. PROVINCES > Nord-Kivu : David Kamuha sensibilise au civisme fiscal pour le développement de la province
  37. POLITIQUE > Crimes dans l’Est de la RDC : Dr Mukwege plaide pour la fin de l’impunité
  38. POLITIQUE > Crimes dans l’Est de la RDC : Dr Mukwege plaide pour la fin de l’impunité
  39. PROVINCES > Bandundu : la Comaco célèbre la Tabaski à travers des actions humanitaires
  40. PROVINCES > Bandundu : la Comaco célèbre la Tabaski à travers des actions humanitaires
  41. SOCIETE > ÉLAN RDC et GIZ sensibilisent à l’utilisation du mobile money et aux paiements numériques dans le contexte de Covid-19
  42. SOCIETE > ÉLAN RDC et GIZ sensibilisent à l’utilisation du mobile money et aux paiements numériques dans le contexte de Covid-19
  43. ECONOMIE > Haut-Katanga: Qui a « privatisé » le poste-frontière de Kasumbalesa?
  44. ECONOMIE > Haut-Katanga: Qui a « privatisé » le poste-frontière de Kasumbalesa?
  45. FOCUS > La BCC aux abois face à la « guerre des changes »
  46. FOCUS > La BCC aux abois face à la « guerre des changes »
  47. FORUM > Réformes électorales : inopportunité d’un forum formel extra-institutionnel
  48. FORUM > Réformes électorales : inopportunité d’un forum formel extra-institutionnel
  49. CULTURE > Kinshasa : musique et danse au menu d’un gala caritatif en faveur de drépanocytaires
  50. CULTURE > Kinshasa : musique et danse au menu d’un gala caritatif en faveur de drépanocytaires
  51. ECONOMIE > La RDC réintègre la liste des pays africains éligibles à l’AGOA
  52. ECONOMIE > La RDC réintègre la liste des pays africains éligibles à l’AGOA
  53. SOCIETE > Covid-19 : La Chine octroie un don de 246 milles masques chirurgicaux au FNSCC
  54. SOCIETE > Covid-19 : La Chine octroie un don de 246 milles masques chirurgicaux au FNSCC
  55. FOCUS > La Zambie sollicite un nouveau délai de 7 jours pour évacuer ses militaires
  56. FOCUS > La Zambie sollicite un nouveau délai de 7 jours pour évacuer ses militaires
  57. SOCIETE > Afriland First Bank CD redonne le sourire aux vieillards de Kinshasa
  58. SOCIETE > Afriland First Bank CD redonne le sourire aux vieillards de Kinshasa
  59. FORUM > Le  mal congolais : Immenses richesses naturelles face à une classe politique irresponsable et controversée !
  60. FORUM > Le  mal congolais : Immenses richesses naturelles face à une classe politique irresponsable et controversée !
inner-page-banner

La condition de la réforme de la Centrale électorale avant la désignation de ses animateurs est logique. Elle sous-tend l’organisation d’élections apaisées, après les couacs de 2006, 2011 et 2018 ; une voie indispensable à même de poser les bases de la transformation politique du pays. Et c’est le peuple qui gagnerait en choisissant une nouvelle race de ses représentants, réellement élus et capables de synchroniser les défis socioéconomiques, sécuritaires, etc., par des législations adaptées et suivies dans leurs applications.

La pression populaire autour de la désignation dans « une procédure opaque » du président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) et son entérinement « précipitée » par l’Assemblée nationale a finalement payé. L’argument était suffisant et avec raison pour le président de la République de botter en touche la démarche de l’Assemblée nationale dans un contour flou. Des manifestations enregistrées à ce sujet, il est clair que la sentence populaire, du reste, sans appel, est celle des réformes électorales dans le but de corriger les choses et d’éviter non seulement des ratés comme par le passé, mais aussi des contestations postélectorales.

Il y a donc lieu d’envisager des élections moins conflictuelles en 2023 en agissant maintenant. Cette action passe inévitablement par la voie du consensus qui doit être dégagé entre toutes les parties prenantes (acteurs politiques et société civile). Des initiatives en ce sens sont légion. Et de l’avis des observateurs, il appartient au chef de l’Etat de formaliser la démarche pour, notamment, définir le cadre des échanges citoyens.

Réforme électorale : catalyseur du changement politique

Après donc l’épisode d’une désignation qualifiée de frauduleuse du président de la Céni, l’heure n’est plus aux nouvelles tractations destinées à choisir des animateurs. C’est une étape, en principe, qui devra suivre celle des réformes à apporter au processus électoral. Faire le contraire comme le veut certains acteurs qui ne misent que sur des agendas « impropres » aux intérêts du peuple, c’est placer la charrue devant les bœufs. Il faut justement conditionner la désignation des animateurs de la Céni à la réforme de sa structure.

De ce point de vue, tous ceux qui s’en tiennent, dans un élan républicain, au changement après les couacs de 2006, 2011 et 2018 sont unanimes. Et même si chacun d’eux s’expriment en des termes différents, le soubassement reste le même : les réformes électorales à même de poser les bases de la transformation politique du pays avec, notamment, des représentants du peuple réellement élus et qui n’auront que comme « autorité morale », le souverain primaire !

Si déjà l’on s’accorde sur la fonction principale des élections qui réside dans la désignation des dirigeants et représentants du peuple, un entendement commun devra aussi se dégager sur le vote qui ne devient significatif que s’il est libre et sincère : c’est-à-dire qu’aucune contrainte ne doit être exercée sur l’électeur au moment du vote et que les résultats proclamés correspondent au choix des électeurs.

Il est donc évident qu’avec un processus électoral retouché pour améliorer les ratés d’hier, ni le FCC, ni CACH ou encore moins LAMUKA perdrait. Au contraire, seule la RDC va gagner en s’offrant une nouvelle race d’élus capables de synchroniser les défis socioéconomiques, sécuritaires, etc., par des législations adaptées et suivies dans leurs applications.

 

 

 

 


Pitshou Mulumba