1. FOCUS > Paul Nsapu : « J’ai les compétences professionnelles requises pour occuper ce poste »
  2. FOCUS > Paul Nsapu : « J’ai les compétences professionnelles requises pour occuper ce poste »
  3. FOCUS > Moïse Katumbi dans le collimateur des assassins à Lubumbashi
  4. FOCUS > Moïse Katumbi dans le collimateur des assassins à Lubumbashi
  5. PROVINCES > Grâce présidentielle : Une centaine de prisonniers libérée à Bukavu et Uvira
  6. PROVINCES > Grâce présidentielle : Une centaine de prisonniers libérée à Bukavu et Uvira
  7. PROVINCES > Kasaï Oriental : Les professionnels des médias dans la rue
  8. PROVINCES > Kasaï Oriental : Les professionnels des médias dans la rue
  9. INTERVIEW > Cinq questions à Tatiana Nguya (*)
  10. INTERVIEW > Cinq questions à Tatiana Nguya (*)
  11. POLITIQUE > Journée africaine de la décentralisation et du développement local : la prévention des conflits en première ligne
  12. POLITIQUE > Journée africaine de la décentralisation et du développement local : la prévention des conflits en première ligne
  13. FOCUS > Retrait de troupes zambiennes : la diplomatie congolaise l’emporte
  14. FOCUS > Retrait de troupes zambiennes : la diplomatie congolaise l’emporte
  15. POLITIQUE > Me Clément Muza Kayembe : « Seul le chef de l’État peut initier des consultations »
  16. POLITIQUE > Me Clément Muza Kayembe : « Seul le chef de l’État peut initier des consultations »
  17. FOCUS > Gestion du projet « Bukanga Lonzo » : Le  2ème numéro de la Revue Congo Challenge met fin à la désinformation
  18. FOCUS > Gestion du projet « Bukanga Lonzo » : Le  2ème numéro de la Revue Congo Challenge met fin à la désinformation
  19. SOCIETE > Recrutement du personnel clé du programme d'appui au développement rural inclusif et résilient
  20. SOCIETE > Recrutement du personnel clé du programme d'appui au développement rural inclusif et résilient
  21. FOCUS > Rébellion des juges Kilomba et Ubulu : Une stratégie ratée du FCC
  22. FOCUS > Rébellion des juges Kilomba et Ubulu : Une stratégie ratée du FCC
  23. CULTURE > « Covid-19 :   le  Franc  congolais  vers  un déconfinement  hors-inflation ? » 
  24. CULTURE > « Covid-19 :   le  Franc  congolais  vers  un déconfinement  hors-inflation ? » 
  25. SOCIETE > Kcreascence Paulusi : « Ces massacres sont inadmissibles et leurs auteurs doivent rendre des comptes »
  26. SOCIETE > Kcreascence Paulusi : « Ces massacres sont inadmissibles et leurs auteurs doivent rendre des comptes »
  27. FOCUS > Appréciation du franc congolais : Des mesures aléatoires à effet éphémère
  28. FOCUS > Appréciation du franc congolais : Des mesures aléatoires à effet éphémère
  29. PROVINCES > Covid-19 à Tshangu : Le spectre d’une nouvelle vague plane sur Kinshasa
  30. PROVINCES > Covid-19 à Tshangu : Le spectre d’une nouvelle vague plane sur Kinshasa
  31. PROVINCES > Kongo Central : L’insécurité à Seke-Banza à l’ordre du jour au ministère des Relations avec le Parlement
  32. PROVINCES > Kongo Central : L’insécurité à Seke-Banza à l’ordre du jour au ministère des Relations avec le Parlement
  33. POLITIQUE > Marche du 19 juillet : L’UDPS inhume les « martyrs » ce mercredi à Kinshasa et Lubumbashi
  34. POLITIQUE > Marche du 19 juillet : L’UDPS inhume les « martyrs » ce mercredi à Kinshasa et Lubumbashi
  35. PROVINCES > Nord-Kivu : David Kamuha sensibilise au civisme fiscal pour le développement de la province
  36. PROVINCES > Nord-Kivu : David Kamuha sensibilise au civisme fiscal pour le développement de la province
  37. POLITIQUE > Crimes dans l’Est de la RDC : Dr Mukwege plaide pour la fin de l’impunité
  38. POLITIQUE > Crimes dans l’Est de la RDC : Dr Mukwege plaide pour la fin de l’impunité
  39. PROVINCES > Bandundu : la Comaco célèbre la Tabaski à travers des actions humanitaires
  40. PROVINCES > Bandundu : la Comaco célèbre la Tabaski à travers des actions humanitaires
  41. SOCIETE > ÉLAN RDC et GIZ sensibilisent à l’utilisation du mobile money et aux paiements numériques dans le contexte de Covid-19
  42. SOCIETE > ÉLAN RDC et GIZ sensibilisent à l’utilisation du mobile money et aux paiements numériques dans le contexte de Covid-19
  43. ECONOMIE > Haut-Katanga: Qui a « privatisé » le poste-frontière de Kasumbalesa?
  44. ECONOMIE > Haut-Katanga: Qui a « privatisé » le poste-frontière de Kasumbalesa?
  45. FOCUS > La BCC aux abois face à la « guerre des changes »
  46. FOCUS > La BCC aux abois face à la « guerre des changes »
  47. FORUM > Réformes électorales : inopportunité d’un forum formel extra-institutionnel
  48. FORUM > Réformes électorales : inopportunité d’un forum formel extra-institutionnel
  49. CULTURE > Kinshasa : musique et danse au menu d’un gala caritatif en faveur de drépanocytaires
  50. CULTURE > Kinshasa : musique et danse au menu d’un gala caritatif en faveur de drépanocytaires
  51. ECONOMIE > La RDC réintègre la liste des pays africains éligibles à l’AGOA
  52. ECONOMIE > La RDC réintègre la liste des pays africains éligibles à l’AGOA
  53. SOCIETE > Covid-19 : La Chine octroie un don de 246 milles masques chirurgicaux au FNSCC
  54. SOCIETE > Covid-19 : La Chine octroie un don de 246 milles masques chirurgicaux au FNSCC
  55. FOCUS > La Zambie sollicite un nouveau délai de 7 jours pour évacuer ses militaires
  56. FOCUS > La Zambie sollicite un nouveau délai de 7 jours pour évacuer ses militaires
  57. SOCIETE > Afriland First Bank CD redonne le sourire aux vieillards de Kinshasa
  58. SOCIETE > Afriland First Bank CD redonne le sourire aux vieillards de Kinshasa
  59. FORUM > Le  mal congolais : Immenses richesses naturelles face à une classe politique irresponsable et controversée !
  60. FORUM > Le  mal congolais : Immenses richesses naturelles face à une classe politique irresponsable et controversée !
inner-page-banner

L’ancien président de la République de 2007 à 2012, Nicolas Sarkozy, a publié, le 24 juillet dernier, un nouveau livre, « Le temps des tempêtes », un an après « Passions », qui s’est vendu à plus de 300.000 exemplaires.

Nicolas Sarkozy est de retour en librairie. Un an après la sortie de son livre « Passions », l’ancien chef de l’État frappe à nouveau un grand coup médiatique, à 600 jours de la prochaine élection présidentielle, en publiant « Le temps des tempêtes » paru vendredi dernier aux éditions de l'Observatoire.

« Ce qui est difficile, c’est de trouver les mots pour expliquer ses échecs et ses erreurs sans que ce soit ridicule, sans que ce soit hypocrite », expliquait-il il y a quelques années lors d’une séance de dédicaces.

« Ce qui est difficile, c’est d’enlever tout ce qui est autour pour ne garder que l’essentiel », ajoutait Nicolas Sarkozy. Cette fois-ci, l’essentiel tient en 528 pages et ce n’est que le tome 1.

Pour faire taire ceux qui une fois encore y verraient un signe, l’ancien président de la République, candidat déçu à la primaire de la droite en 2017, assure qu’il n’augure pas un retour en politique : « Je ne suis pas en campagne. Ça ne me manque pas ! », a-t-il déclaré au « Figaro » qui publiait les bonnes feuilles de ce nouvel ouvrage.

Histoire (s) de crises

De quoi est-il donc question dans ce livre ? Pour l’essentiel, il relate ses deux premières années au pouvoir, de 2007 à 2009 marquées entre autres par la crise financière de 2008. Un livre écrit pendant une crise – Il confie l’avoir rédigé à partir du début du confinement, à un rythme de huit heures d’écriture par jour- en évoquant une autre. Au sujet de celle de 2008, il concède qu’il aurait pu et dû mieux la gérer : « Je pensais m’y être préparé. Ce n’était qu’une illusion », écrit-il.

Il y est aussi question de crise conjugale : son douloureux divorce avec Cécilia Attias, sa rencontre avec Carla Bruni, leur mariage… « Je subissais sans pouvoir contrôler une situation, qui, chaque jour, devenait plus incompréhensible », se remémore-t-il. Mais ce que Nicolas Sarkozy évoque pour la première fois, c’est l’opération médicale qu’il a subie trois jours après sa séparation. Il souffrait d’un phlegmon à la gorge. (Il s’agit d’une inflammation grave, due à des bactéries, du tissu conjonctif, avec formation de pus. NDLR).

L’ancien président revient également sur les quelques frasques qui ont marqué le début de son quinquennat. Le virulent « Casse-toi pauv’con » lancé au Salon de l’agriculture 2008 à un visiteur qui refusait de lui serrer la main. Ou bien son altercation avec un marin-pêcheur à Guilvinec dans le Finistère en novembre 2007 : « J’ai voulu montrer que je n’étais pas en cire, que je ne jouais pas un rôle », explique-t-il.

Un président railleur

Mais pour la chroniqueuse politique Catherine Nay qui l’a entièrement lu, ce qui constitue « un agrément du livre » long de 528 pages, ce sont les portraits que l’auteur dresse de nombreuses personnalités. En particulier ceux de certains de ses rivaux politiques, au vitriol. Il ne les ménage pas.

A propos de Daniel Cohn-Bendit (homme politique franco-allemand, actif en politique aussi bien en Allemagne qu’en France), il dit : « qu’il vivait dans sa bulle et n’était jamais confronté aux réalités du terrain ».

Sur François Bayrou, il écrit que « son tempérament profond le portait à une détestation de tous ceux qui avaient réussi là où il avait lui-même échoué ». En 2012, le président du MoDem (Mouvement démocrate), également candidat à l’élection présidentielle avait annoncé qu’il voterait François Hollande au second tour. Ce qui, d’après le camp Sarkozy, causa la défaite du président sortant.

Au cours de l’été 1995, alors que Jacques Chirac venait d’être élu président, aux dépens d’Edouard Balladur que Nicolas Sarkozy soutenait, il s’était lancé dans l’écriture de correspondances fictives publiées sous pseudonyme dans « Les Echos ». Un mystérieux Mazarin raillait le monde médiatique et politique de l’époque. 24 lettres adressées chaque jour à un nouveau destinataire : François Mitterrand, Philippe Douste-Blazy, François Bayrou, le général de Gaulle ou encore… lui-même !

Déjà à l’époque, il ne ménageait pas Jean-Louis Debré et le considérait comme « un piètre ministre de l’intérieur ».  25 ans plus tard, il écrit ceci de lui : « Il m’a toujours voué une haine tenace fondée sur une jalousie irrationnelle mais assez fréquente chez cet homme ».

Enfin, Nicolas Sarkozy évoque ses relations avec de grandes personnalités internationales qu’il dépeint moins péjorativement. La reine d’Angleterre, Angela Merkel, Barack Obama, Georges W. Bush ou encore Vladimir Poutine. Concernant ce dernier, il raconte aussi ce qu’il percevait comme un véritable succès diplomatique : la négociation du plan de paix lors de la guerre qui éclata entre la Russie et la Géorgie en août 2008. Un livre qui mêle donc l’Histoire et son histoire.

 

 

     

 


Robert Kongo