1. FOCUS > Paul Nsapu : « J’ai les compétences professionnelles requises pour occuper ce poste »
  2. FOCUS > Paul Nsapu : « J’ai les compétences professionnelles requises pour occuper ce poste »
  3. FOCUS > Moïse Katumbi dans le collimateur des assassins à Lubumbashi
  4. FOCUS > Moïse Katumbi dans le collimateur des assassins à Lubumbashi
  5. PROVINCES > Grâce présidentielle : Une centaine de prisonniers libérée à Bukavu et Uvira
  6. PROVINCES > Grâce présidentielle : Une centaine de prisonniers libérée à Bukavu et Uvira
  7. PROVINCES > Kasaï Oriental : Les professionnels des médias dans la rue
  8. PROVINCES > Kasaï Oriental : Les professionnels des médias dans la rue
  9. INTERVIEW > Cinq questions à Tatiana Nguya (*)
  10. INTERVIEW > Cinq questions à Tatiana Nguya (*)
  11. POLITIQUE > Journée africaine de la décentralisation et du développement local : la prévention des conflits en première ligne
  12. POLITIQUE > Journée africaine de la décentralisation et du développement local : la prévention des conflits en première ligne
  13. FOCUS > Retrait de troupes zambiennes : la diplomatie congolaise l’emporte
  14. FOCUS > Retrait de troupes zambiennes : la diplomatie congolaise l’emporte
  15. POLITIQUE > Me Clément Muza Kayembe : « Seul le chef de l’État peut initier des consultations »
  16. POLITIQUE > Me Clément Muza Kayembe : « Seul le chef de l’État peut initier des consultations »
  17. FOCUS > Gestion du projet « Bukanga Lonzo » : Le  2ème numéro de la Revue Congo Challenge met fin à la désinformation
  18. FOCUS > Gestion du projet « Bukanga Lonzo » : Le  2ème numéro de la Revue Congo Challenge met fin à la désinformation
  19. SOCIETE > Recrutement du personnel clé du programme d'appui au développement rural inclusif et résilient
  20. SOCIETE > Recrutement du personnel clé du programme d'appui au développement rural inclusif et résilient
  21. FOCUS > Rébellion des juges Kilomba et Ubulu : Une stratégie ratée du FCC
  22. FOCUS > Rébellion des juges Kilomba et Ubulu : Une stratégie ratée du FCC
  23. CULTURE > « Covid-19 :   le  Franc  congolais  vers  un déconfinement  hors-inflation ? » 
  24. CULTURE > « Covid-19 :   le  Franc  congolais  vers  un déconfinement  hors-inflation ? » 
  25. SOCIETE > Kcreascence Paulusi : « Ces massacres sont inadmissibles et leurs auteurs doivent rendre des comptes »
  26. SOCIETE > Kcreascence Paulusi : « Ces massacres sont inadmissibles et leurs auteurs doivent rendre des comptes »
  27. FOCUS > Appréciation du franc congolais : Des mesures aléatoires à effet éphémère
  28. FOCUS > Appréciation du franc congolais : Des mesures aléatoires à effet éphémère
  29. PROVINCES > Covid-19 à Tshangu : Le spectre d’une nouvelle vague plane sur Kinshasa
  30. PROVINCES > Covid-19 à Tshangu : Le spectre d’une nouvelle vague plane sur Kinshasa
  31. PROVINCES > Kongo Central : L’insécurité à Seke-Banza à l’ordre du jour au ministère des Relations avec le Parlement
  32. PROVINCES > Kongo Central : L’insécurité à Seke-Banza à l’ordre du jour au ministère des Relations avec le Parlement
  33. POLITIQUE > Marche du 19 juillet : L’UDPS inhume les « martyrs » ce mercredi à Kinshasa et Lubumbashi
  34. POLITIQUE > Marche du 19 juillet : L’UDPS inhume les « martyrs » ce mercredi à Kinshasa et Lubumbashi
  35. PROVINCES > Nord-Kivu : David Kamuha sensibilise au civisme fiscal pour le développement de la province
  36. PROVINCES > Nord-Kivu : David Kamuha sensibilise au civisme fiscal pour le développement de la province
  37. POLITIQUE > Crimes dans l’Est de la RDC : Dr Mukwege plaide pour la fin de l’impunité
  38. POLITIQUE > Crimes dans l’Est de la RDC : Dr Mukwege plaide pour la fin de l’impunité
  39. PROVINCES > Bandundu : la Comaco célèbre la Tabaski à travers des actions humanitaires
  40. PROVINCES > Bandundu : la Comaco célèbre la Tabaski à travers des actions humanitaires
  41. SOCIETE > ÉLAN RDC et GIZ sensibilisent à l’utilisation du mobile money et aux paiements numériques dans le contexte de Covid-19
  42. SOCIETE > ÉLAN RDC et GIZ sensibilisent à l’utilisation du mobile money et aux paiements numériques dans le contexte de Covid-19
  43. ECONOMIE > Haut-Katanga: Qui a « privatisé » le poste-frontière de Kasumbalesa?
  44. ECONOMIE > Haut-Katanga: Qui a « privatisé » le poste-frontière de Kasumbalesa?
  45. FOCUS > La BCC aux abois face à la « guerre des changes »
  46. FOCUS > La BCC aux abois face à la « guerre des changes »
  47. FORUM > Réformes électorales : inopportunité d’un forum formel extra-institutionnel
  48. FORUM > Réformes électorales : inopportunité d’un forum formel extra-institutionnel
  49. CULTURE > Kinshasa : musique et danse au menu d’un gala caritatif en faveur de drépanocytaires
  50. CULTURE > Kinshasa : musique et danse au menu d’un gala caritatif en faveur de drépanocytaires
  51. ECONOMIE > La RDC réintègre la liste des pays africains éligibles à l’AGOA
  52. ECONOMIE > La RDC réintègre la liste des pays africains éligibles à l’AGOA
  53. SOCIETE > Covid-19 : La Chine octroie un don de 246 milles masques chirurgicaux au FNSCC
  54. SOCIETE > Covid-19 : La Chine octroie un don de 246 milles masques chirurgicaux au FNSCC
  55. FOCUS > La Zambie sollicite un nouveau délai de 7 jours pour évacuer ses militaires
  56. FOCUS > La Zambie sollicite un nouveau délai de 7 jours pour évacuer ses militaires
  57. SOCIETE > Afriland First Bank CD redonne le sourire aux vieillards de Kinshasa
  58. SOCIETE > Afriland First Bank CD redonne le sourire aux vieillards de Kinshasa
  59. FORUM > Le  mal congolais : Immenses richesses naturelles face à une classe politique irresponsable et controversée !
  60. FORUM > Le  mal congolais : Immenses richesses naturelles face à une classe politique irresponsable et controversée !
inner-page-banner

Dans son adresse mardi 28 juillet à la cérémonie d’ouverture de la cinquième réunion annuelle de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (BAII) par liaison vidéo, à Beijing, le président chinois Xi Jinping a confirmé l’engagement de son pays à travailler avec les autres, tout en faisant pression pour le renforcement du rôle de la BAII dans le système de gouvernance économique mondiale.

La BAII a fourni près de 20 milliards de dollars d’investissement dans les infrastructures à ses membres depuis son lancement en 2016, a fait savoir le président Xi Jinping. Avec 102 membres d’Asie, d’Europe, d’Afrique et des Amériques, cette institution bancaire est considérée comme un rival de la Banque mondiale dirigée par les États-Unis et de la Banque asiatique de développement dirigée par le Japon.

Ci-dessous l’allocution de M. Xi Jinping Président de la République populaire de Chine à la cérémonie d’ouverture de la 5ème réunion annuelle de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures.

(Beijing, 28 juillet 2020)

Mesdames et Messieurs les Gouverneurs,

Mesdames et Messieurs les Chefs de délégation,

Distingués Invités,

Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

À l'occasion de l'ouverture de la 5e Réunion annuelle de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (AIIB), je tiens à exprimer, au nom du gouvernement et du peuple chinois et en mon nom personnel, mes vives félicitations pour la tenue de la réunion et mes salutations cordiales aux délégués des membres de l'AIIB.

En fin d'année 2013, j'ai proposé, au nom de la Chine, la création de l'AIIB. L'objectif est de promouvoir la construction des infrastructures et la connectivité en Asie et d'approfondir la coopération régionale en vue d'un développement commun. Le 16 janvier 2016, l'AIIB a été officiellement lancée. Depuis plus de quatre ans, en suivant le mode de fonctionnement et les principes des banques multilatérales de développement, l'AIIB, institution internationale respectueuse des normes et des hauts standards, a pris un bon départ. De 57 membres fondateurs à 102 membres répartis en Asie, en Europe, en Afrique, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Océanie, l'AIIB s'est développée et renforcée, et a fourni près de 20 milliards de dollars américains d'investissements en infrastructures pour ses membres. Avec de plus en plus d'amis et de partenaires engagés pour une coopération de meilleure qualité, l'AIIB s'est affirmée dans le monde comme un nouveau type de banque multilatérale de développement professionnelle, efficace et intègre.

Face à la COVID-19, l'AIIB a agi vite pour mettre en place un programme COVID-19 Crisis Recovery Facility afin de soutenir ses membres dans leurs efforts de lutte contre le virus et de relance économique. C'est un bel exemple de sa capacité d'action. La réponse mondiale à la COVID-19 montre clairement que les êtres humains sont étroitement liés et vivent dans une communauté d'avenir partagé. Le soutien mutuel et la coopération solidaire sont la seule voie pour surmonter les crises. Pour répondre aux questions qui surgissent dans la mondialisation économique, les pays doivent œuvrer à une gouvernance mondiale plus inclusive, à des mécanismes multilatéraux plus efficaces et à une coopération régionale plus forte. À ce titre, l'AIIB peut servir de nouvelle plateforme pour la promotion du développement partagé de ses membres et la construction d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité. Pour ce faire, j'aimerais avancer les propositions suivantes :

Premièrement, nous devons nous focaliser sur le développement commun pour faire de l'AIIB un nouveau type de banque multilatérale de développement au service du développement partagé dans le monde. La paix et le développement demeurent l'appel de notre époque. Pour promouvoir le développement commun de différents pays, la connectivité des infrastructures est une base matérielle importante. L'AIIB doit s'engager à servir les besoins de développement de tous ses membres et fournir davantage d'investissements de qualité, à bas coût et durables pour les infrastructures traditionnelles et les infrastructures de type nouveau. Cela donnera une nouvelle impulsion au développement économique et social en Asie et au-delà.

Deuxièmement, nous devons avancer dans l'esprit novateur pour faire de l'AIIB un nouveau type de plateforme de développement en phase avec notre temps. L'innovation est la clé de l'avenir. En tant que nouveau membre du système de gouvernance économique mondiale, l'AIIB doit suivre les changements et savoir s'adapter. Par la modernisation de sa vision du développement, son mode d'opération et sa gouvernance institutionnelle, et avec des produits de financement flexibles et diversifiés pour le développement, l'AIIB pourra contribuer à renforcer la connectivité, à promouvoir le développement vert et à accélérer le progrès technologique.

Troisièmement, nous devons rechercher l'excellence pour faire de l'AIIB un nouveau type d'institution performante pour la coopération internationale. Le haut standard et la haute qualité doivent être assurés dans le développement de l'AIIB. Tout en respectant les standards internationaux et la loi générale du développement, l'AIIB doit tenir compte des besoins réels de développement de ses membres, de sorte à créer les meilleures pratiques de coopération internationale pour le développement.

Quatrièmement, nous devons poursuivre l'ouverture et l'inclusion pour faire de l'AIIB un nouveau modèle de la coopération multilatérale. Dans le respect du principe d'amples consultations, de contribution conjointe et de bénéfices partagés, l'AIIB doit s'adapter aux ajustements et changements de l'échiquier économique mondial et coopérer avec davantage de partenaires de développement. Elle doit fournir des biens publics pour la région et le reste du monde, favoriser l'intégration économique régionale et faire évoluer la mondialisation économique dans un sens plus ouvert, plus inclusif, plus équilibré et bénéfique à tous.

Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

La Chine soutient et poursuit depuis toujours le multilatéralisme et œuvre au développement avec les autres pays dans l'esprit d'ouverture et de coopération mutuellement bénéfique. Elle continuera de travailler avec les autres membres à soutenir l'AIIB et à contribuer à son succès, afin d'apporter une plus grande contribution à la réponse internationale aux risques et défis et à la réalisation du développement partagé. J'espère que l'AIIB se montrera à la hauteur de sa mission, de nos attentes et de notre époque.

Pour terminer, je souhaite un plein succès à cette réunion.

Je vous remercie.

 

 


Pitshou Mulumba