Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Droits d’auteur : la Socoda paie à ses sociétaires en règle

N’ont droit à cette première répartition de l’année débutée depuis le 13 août 2020 que les 200 sociétaires admis et répertoriés sur le listing après avoir régularisé leurs dossiers.

Partager :

SKE__cbus_5804201608SOCODARDC_mGlis

La direction générale de la Société congolaise des droits d’auteur et des droits voisins (Socoda coop-ca) a entamé, depuis le jeudi 13 août 2020, le paiement du premier semestre 2020 aux artistes membres de cette coopérative qui sont en règle. L’opération qui se déroule en toute traçabilité au nouveau siège national de la Socoda situé en face de la Place dite des Evolués, à Kinshasa-Gombe, est caractérisée par une ambiance familière.

Comédiens, photographes, sculpteurs, peintres, musiciens, danseurs, éditeurs, écrivains, toutes les disciplines sont concernées par ce premier paiement de l’année qui intervient dans un contexte très particulier de la crise sanitaire mondiale due à la pandémie à coronavirus (Covid-19).

Selon le directeur général de la Socoda, Kolangbo Agu Michel, la répartition s’effectue de manière progressive par groupe de 50 ayants-droit jusqu’à la fin de l’opération.

Conformément aux mesures prises par les autorités publiques, la société tient surtout au respect strict des gestes barrières pour stopper la propagation de la Covid-19.

À la comptabilité, renseigne-t-on, les statistiques indiquent que de nouveaux affiliés (sociétaires) à la société ont également touché pour la première fois leurs droits. Il faut reconnaître que la collecte de fonds n’a pas été facile pour la Socoda pendant cette période difficile avec la pandémie qui a paralysé toute l’économie mondiale.

Satisfecit

«Comme partout ailleurs, le secteur Droits d’auteurs a été également frappé de plein fouet par la crise sanitaire. Le Coronavirus n’a épargné aucun secteur de la vie humaine. En RDC, la coopérative des artistes (Socoda) avait du mal à réunir ses comptes. Mais, nous nous sommes battus pour faire le nécessaire au niveau de la perception afin d’accomplir notre mission principale qui consiste à percevoir et repartir les droits des artistes congolais», a souligné le directeur général de la Socoda.

De leur côté, les artistes bénéficiaires de cette première répartition de 2020 ont manifesté leur gratitude et surtout félicité la direction générale qui est parvenue à payer leurs droits malgré la situation explosive qui n’épargne personne.

«Personnellement, je tiens vraiment à féliciter le président du Conseil d’administration Jossart Nyoka Longo et le DG Agu Michel pour leur perspicacité dans la gestion. Car, le contexte n’est pas favorable», a déclaré la chanteuse Mbilia Bel.

Très content, le chanteur Manda Chante a aussi encouragé le président du Conseil d’administration et l’ensemble du personnel pour avoir gardé le cap avec des idées novatrices pour la bonne marche de cette société.

«On peut tout dire, mais l’essentiel est que les artistes se retrouvent à travers leurs œuvres gérées par la Socoda, notre banque. Mettons de côté nos querelles, soutenons les dirigeants et ayons un esprit positif que demain les choses seront meilleures qu’aujourd’hui. Vraiment merci. Bien que l’enveloppe soit modique, je crois que mes enfants vont manger encore une fois grâce à l’argent qui m’a été payé par la Socoda. Car, ces droits constituent surtout le fruit de mon travail d’artiste», s’est réjoui le chanteur Manda Chante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi