Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Hôpital provincial de Goma : Le médecin directeur mis en cause dans la disparition des Ipad

Le chef de l'État a donc doté l'hôpital provincial du Nord-Kivu de ces instruments de travail pour servir à l'enregistrement des données des malades d'une manière automatique.

Partager :

SKE__cbus_0230201608HOPITALDEGOMA_mGlis

Une brouille oppose en ce moment le médecin directeur et le personnel de l’hôpital provincial de Goma, et à travers lui, la population de la ville de Goma. A la base, c’est la destination donnée aux 21 appareils Ipad de marque Galaxy Samsung, don du chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi à l’hôpital provincial du Nord-Kivu, installé à Goma. C’était dans le cadre du programme de 100 jours. Ces outils NTIC ont été retrouvés, contre toute attente, sur le marché de vente des biens de seconde main, à Goma.

Des investigations sont menées pour savoir la destination qu’aurait prise ces appareils qui ont disparu systématiquement de l’hôpital depuis  trois semaines.

Le chef de l’État a donc doté l’hôpital provincial du Nord-Kivu de ces instruments de travail pour servir à l’enregistrement des données des malades d’une manière automatique en remplacement de l’enregistrement manuel qui se fait sur papier.

« Ces appareils ont chacun une valeur de 800 dollars américains, mais les informations recueillies sur terrain font état d’une vente à 100 dollars américains par appareil sur le marché noir. Nous sommes à la traque de ceux-là qui ont vendu et acheté ces appareils. Et nous allons remonter la chaîne jusqu’au sommet de l’hôpital provincial du Nord-Kivu pour arrêter celui qui a facilité cette disparition de ces machines », a confié la source policière sous couvert d’anonymat.

Dr Matata confiant en la justice

Mis au parfum de cette affaire scabreuse, des habitants de la ville ont immédiatement appelé à la démission immédiate du médecin directeur de l’hôpital provincial du Nord-Kivu.

« C’est un acte qui démontre qu’à l’hôpital provincial du Nord-Kivu, il y a de ces médecins et agents qui sont vraiment ennemis du développement et de la modernisation du système de santé alors que c’est la volonté du chef de l’État. Il faut la démission immédiate du médecin directeur de l’hôpital provincial du Nord-Kivu. Le cas échéant, les autorités doivent sanctionner la hiérarchie de cet hôpital le plus vite possible. C’est un scandale »,  a déclaré un habitant de Goma.

Contacté par lepotentiel.cd, Dr Matata, médecin directeur de l’hôpital provincial du Nord-Kivu,  laisse les enquêtes judiciaires poursuivre leur cours.

« L’enquête judiciaire déclenchée fera éclater la vérité. Laissons la justice faire son travail », a-t-il réagi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi