Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Mabunda mise en garde contre le maintien subtil de Malonda

Partager :

SKE__cbus_0340202008MABUNDA_mGlis

Dans une correspondance adressée à Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale, l’opposition politique parlementaire attire l’attention de Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale, sur le risque de déboucher sur de nouvelles manifestations populaires à l’instar de celles de juillet dernier à la suite de l’entérinement insidieux de la candidature de Ronsard Malonda à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

A ses yeux, la demande séparément aux présidents des groupes parlementaires de réfléchir sur la désignation de leurs délégués au sein des organes de la CENI, sans faire allusion aux réformes préalables à la désignation des membres de la CENI, passe pour une manière subtile de maintenir l’entérinement frauduleux de Malonda.

« S’obstiner à faire passer subtilement cet entérinement est une insulte à la nation et une déclaration de guerre contre la population », note-t-elle par ailleurs.

Aussi appelle-t-elle la population congolaise de rester en alerte et prête à se prendre en charge pour la défense de ses intérêts qui sont menacés.

Le Potentiel

Déclaration de l’opposition politique parlementaire en rapport avec la situation politique de l’heure

Nous Députés Nationaux de l’Opposition Parlementaire, réunis au siège du Regroupement Politique Arc en Ciel du Congo (ACC) en date du 19/08/2020, avons analysé la communication de l’Honorable Présidente du Bureau de l’Assemblée Nationale demandant séparément aux Présidents des Groupes Parlementaires de réfléchir à la désignation de leurs délégués au sein des Organes de la CENI sans allusion aucune à des réformes préalablement requises. A l’issue de cette analyse, l’Opposition Parlementaire déclare ce qui suit :

  1. L’Opposition Parlementaire réitère la position exprimée dans sa déclaration du 3 juin 2020 exigeant, au préalable, l’examen du rapport de la CENI, l’audit de sa gestion financière et l’examen des propositions de lois relatives au réforme du système électoral en veillant à bannir les discriminations dont les Députés de l’opposition sont l’objet en matière d’initiatives législatives ;
  2. L’Opposition Parlementaire tient à rappeler au Bureau de l’Assemblée nationale que l’entérinement frauduleux de Monsieur Ronsard MALONDA à la présidence de la CENI ainsi que les propositions de lois MINAKU et SAKATA ont provoqué en juillet dernier des manifestations populaires sur toute l’étendue de la République et causé de perte en vies humaines. S’obstiner à faire passer subtilement cet entérinement est une insulte à la nation et une déclaration de guerre contre la population ;
  3. Tout en demandant à toutes les Institutions de soutenir le renvoi de la désignation cavalière et non consensuelle de Monsieur Ronsard MALONDA, l’opposition parlementaire demande à l’Honorable Présidente de l’Assemblée nationale de renvoyer les Procès-verbaux y relatifs controversés à la plate-forme confessions religieuses pour reprise de la procédure régulière après les réformes souhaitées par tous ;
  4. L’Opposition Parlementaire considère que la demande de l’Honorable Présidente de l’Assemblée nationale aux Présidents des Groupes Parlementaires séparément de réfléchir à la désignation de leurs délégués au sein des organes de la CENI constitue une manœuvre insidieuse visant à diviser l’Opposition politique à l’instar du coup fourré aux confessions religieuses ;
  5. L’Opposition Parlementaire s’insurge contre ces manœuvres du Bureau de l’Assemblée nationale et exhorte les membres dudit Bureau à prendre conscience de la hauteur des responsabilités qui sont les leurs. L’Opposition Parlementaire demande particulièrement à l’Honorable Présidente de l’Assemblée nationale de privilégier l’intérêt de la Nation en lieu et place du passage en force en faveur des intérêts de sa famille politique ;
  6. L’Opposition Parlementaire dénonce et condamne le blocage, par le Bureau de l’Assemblée nationale de l’examen du rapport de la gestion de la CENI, l’audit de sa gestion et l’examen des propositions des lois relatives aux réformes du système électoral ;
  7. L’Opposition Parlementaire n’entend plus tolérer toutes ces manœuvres tendant à saboter la souveraineté du peuple et les intérêts supérieurs de la Nation. Elle invite toutes les forces politiques et sociales à l’union pour barrer la route à toute velléité de confiscation de la souveraineté du peuple ;
  8. L’Opposition parlementaire demande à la population congolaise de rester en alerte et prête à se prendre en charge pour la défense de ses intérêts qui sont menacés.

Que vive la RDC.

Fait à Kinshasa, le 19 août 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi