Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Le Centre vétérinaire central de Kinshasa lance la surveillance des maladies émergentes

Ces activités de surveillance des maladies émergentes seront exécutées d’août à septembre 2020 pour 500 échantillons qui seront collectés chez les animaux domestiques et sauvages.

Partager :

SKE__cbus_4921202608CENTREVETERINAIREDEKINSHASA_mGlis

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie à coronavirus dans le secteur animal, le Centre vétérinaire central de Kinshasa vient de lancer les activités de surveillance des maladies émergentes à l’interface homme-animaux sauvages, dont la Covid-19, dans la ville de Kinshasa.

Ces activités de surveillance des maladies émergentes seront exécutées d’août à septembre 2020 pour 500 échantillons qui seront collectés chez les animaux domestiques et sauvages, a-t-on appris d’un communiqué de l’équipe de la riposte contre la Covid-19 dans le secteur animal.

Appui substantiel des partenaires

La même source rapporte que l’équipe d’experts mise en place pour conduire les activités dans ce secteur est composée des représentants du ministère de la Pêche et de l’Élevage, du ministère de l’Environnement et Développement durable ainsi que de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN).

Aussi, faut-il noter que cette étude vise le renforcement de la surveillance de la Covid-19 en RDC. Pour ce faire, les activités qui seront conduites dans le cadre de cette étude sont, entre autres, collecter dans les zones touchées par la Covid-19 et acheminer au Laboratoire vétérinaire central (LVC) des échantillons d’animaux domestiques et sauvages ; améliorer le plateau technique du LVC quant à la détection de la Covid-19 chez les animaux ; analyser les échantillons des animaux au LVC en utilisant des techniques de biologie moléculaire de Covid-19 ; tenir à jour une cartographie des zones à risque de contamination animale de Covid-19 ; et enfin, communiquer les résultats de ces études auprès des décideurs par des rapports ainsi qu’à la communauté scientifique à travers les journaux internationaux. 

Pour rappel, le Laboratoire vétérinaire central a bénéficié, récemment, d’un don en matériels de laboratoire et consommables du Centre Wallonie Bruxelles, de l’OMS et de la JICA pour renforcer les recherches sur la Covid-19 dans le secteur animal.

Il faut signaler qu’il y a eu dernièrement de formations en cascade en faveur des acteurs de lutte contre la Covid-19 dans le secteur animal. C’était en prélude du lancement des activités du terrain.

Lucie Ngusi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi