Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

ESU : F. Tshisekedi promet de rencontrer les revendications des professeurs de l’UNIKIN et de l’UPN

En recevant des délégués de l’Association des professeurs de l’Unikin (Apukin), le président de la République veut, selon la presse présidentielle, « s’assurer que les activités académiques ne seront pas perturbées »

Partager :

SKE__cbus_3856200809TSHISEKEDIETLESPROFS_mGlis

En vue de désamorcer le spectre d’une année académique blanche qui plane sur le secteur de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), avec de mot d’ordre de grève qui perturbe les enseignements dans plusieurs établissements et universités du pays, le chef de l’Etat a ouvert ses portes aux délégations des professeurs de l’UNIKIN et de l’UPN. Après avoir reçu leurs cahiers des charges, Félix Tshisekedi a promis d’y réserver une suite favorable.

Le chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi a reçu les délégués des professeurs de l’Université de Kinshasa (Unikin) et ceux de l’Université pédagogique nationale (UPN) à la cité de l’Union africaine. La délégation était allée lui soumettre ses doléances.

En recevant des délégués de l’Association des professeurs de l’Unikin (Apukin), le président de la République veut, selon la presse présidentielle, « s’assurer que les activités académiques ne seront pas perturbées », vu que plusieurs établissements de l’Enseignement supérieur et universitaire connaissent des perturbations, suite aux menaces de grève, en dépit de la reprise des cours décidée par le gouvernement.

Prenant la parole, le professeur Mathieu Bokolo et son collègue Ekwanpok Kandum, respectivement président de l’Apukin et représentant le collectif des professeurs de l’UPN, ont présenté au chef de l’Etat les revendications de leur corporation enseignante qui se résument principalement en l’amélioration de leur salaire ainsi que l’épineuse question des crédits véhicules attribués au corps enseignant.

Le chef de l’État est resté très attentif à leurs doléances et a promis d’y réserver une suite favorable. Seulement voilà, l’opinion reste dubitative quant à la matérialisation de toutes ces promesses au regard de l’amenuisement des ressources de l’Etat à la suite de la crise multiforme liée à la crise de Covid-19.

Le président de la République a fait savoir à ses interlocuteurs que, nonobstant les difficultés liées aux conditions d’exercice de leur délicat travail, tout doit être mis en œuvre afin d’éviter une année académique blanche.

Le 15 août dernier, Félix-Antoine Tshisekedi s’est rendu au campus de l’Unikin pour la remise des homes d’étudiants entièrement remis à neuf par le gouvernement de la République. Il a, à cet effet, promis aux étudiants de s’impliquer personnellement afin que les conditions soient améliorées aussi bien pour les enseignants que pour les enseignés.

A l’issue de la rencontre avec les délégués des professeurs de l’UNIKIN et de l’UPN, le chef de l’Etat a réitéré sa promesse de se rendre à l’UPN pour constater de visu les problèmes que les délégués de cette institution académique lui ont posés.

LP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi