Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

La plateforme politico-électorale « Alternance pour la République » réaffirme son appartenance à l’Opposition

Les présidents des partis politiques et membres de la conférence des présidents de la plateforme « Alternance pour la République » (AR) s’opposent à tout plan visant à faire basculer la plateforme dans la majorité au pouvoir.

Partager :

SKE__cbus_2201200909moise-katumbi-kashobwe_mGlis

Les présidents des partis politiques et membres de la conférence des présidents de la plateforme « Alternance pour la République » (AR) s’opposent à tout plan visant à faire basculer la plateforme dans la majorité au pouvoir.

Dans une déclaration signée, hier mercredi 9 septembre à Kinshasa, les représentants de trois partis membres de cette plateforme, à savoir : Dr Samba Tele Jean-Pierre du Mouvement pour la révolution des mentalités (MRM), honorable Nkizinkiko Nephtali du PANADI et Me Christina Nkoy de CONADE, ont rappelé que l’Alternance pour la République est une plateforme politicoélectorale membre de l’opposition politique en RDC et enregistrée au ministère de l’Intérieur. C’est à ce titre qu’elle a bataillé durant les élections de décembre 2018 soutenant tous ses candidats à la députation tant nationale que provinciale et son candidat à la présidentielle, du reste son autorité morale et initiateur, en la personne de M. Moïse Katumbi Chapwe.

Les signataires de la déclaration dénoncent, à cet effet, une agitation qui s’observe au sein de la plateforme. « Elle est caractérisée par une envie au vagabondage et qui consiste à vouloir basculer notre plateforme dans la Majorité au pouvoir, en l’occurrence, dans le camp de CACH. Un conclave est en préparation en ce moment visant à concrétiser ce plan. Notons par ailleurs qu’aucune réunion de la conférence des présidents, atteignant le quorum ne s’est jamais réunie régulièrement en vue de statuer et d’engager la plateforme sur cette question. De ce fait, l’Alternance pour la République reste une plate-forme de l’opposition Républicaine et réaffirme son attachement à LAMUKA ; en ce qu’elle a des députés nationaux à l’Assemblée nationale faisant partie du groupe parlementaire de l’opposition », note-t-on dans la déclaration.

Ainsi, les signataires ont réaffirmé leur loyauté et attachement à Moïse Katumbi, initiateur principal. Ils s’engagent pour ce faire, à continuer à le soutenir fidèlement « au regard de sa vision d’une République capable de redistribuer à son peuple, le gain régulièrement gagné ».

« L’Alternance pour la République reste cependant fidèle à l’esprit et à la lettre de ses textes fondateurs à savoir : Le Protocole d’Accord et le Règlement d’Ordre Intérieur et n’entend pas se voir dicter une démarche cavalière qui énerve ses textes légaux et réglementaires. En conclusion ; nous dénonçons avec la dernière énergie cette mésaventure sans lendemain et déconseillons ses auteurs, car vouée à l’échec. Cependant, s’ils ne se reconnaissent plus dans les idées en faveur de la création de notre plate-forme, de tirer toutes les conséquences politiques nécessaires ».

Pitshou Mulumba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi