Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Mines : Kamoto Copper Company projette de produire 270?000 tonnes de cuivre en 2020

La société étudie les options afin de redémarrer bientôt la mine de cobalt Mutanda.

Partager :

SKE__cbus_5420202409KAMOTOCOMPAGNIE_mGlis

Kamoto Copper Company (KCC), une entreprise minière exploitant les mines en République démocratique du Congo (RDC), projette de produire 270.000 tonnes de cathodes de cuivre ainsi que 25.000 tonnes d’hydroxyde de cobalt en 2020.

L’annonce a été faite le mardi 22 septembre par  Mark Davis, PDG de la filiale congolaise Kamoto Copper Company (KCC), au cours d’un entretien avec le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Par la même occasion, M. Davis a précisé que la société étudie les options afin de redémarrer bientôt la mine de cobalt Mutanda. Une mine placée en régime de maintenance et entretien depuis fin novembre 2019.

Dans le projet KCC, le géant suisse Glencore détient 75 % d’intérêts. Les 25 % restants appartenant à l’Etat congolais via la compagnie la Gécamines, société minière de l’Etat congolais.

Signalons par ailleurs que la production de cuivre en RDC a atteint 1,433 million de tonnes en 2019. Pendant ce temps, les spécialistes indiquent que la demande mondiale en matière de cuivre devrait augmenter de 900% d’ici 2027. Une thèse soutenue notamment par Robert Friedland, fondateur et président de la société minière canadienne Ivanhoe Mines, cité par ibtimes.com.

Selon un rapport du McKinsey Global Institute, la demande de cuivre primaire pourrait atteindre 31 millions de tonnes d’ici 2035, une augmentation de 43% par rapport aux 22 millions de tonnes (MT) d’aujourd’hui pendant que la production minière totale en 2019 n’était que de 20 millions de tonnes, selon l’US Geological Survey.

McKinsey prévoit que la majorité de la demande future proviendra de la Chine où la consommation de cuivre par habitant passera probablement de 7,2 kg par personne à 11-12 kg d’ici 2035.

La RDC est sur le point de bénéficier de cette immense demande de cuivre.

LP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi