Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Infractions minières : Cadres et agents des « Mines » à l’école de la répression

ces assises visent, entre autres, à doter à l’administration des « Mines » des cadres et agents suffisamment outillés, maîtrisant tous les textes légaux et règlementaires les permettant de réprimer correctement toutes les infractions minières.

Partager :

SKE__cbus_0055202709MINESRDCAGENTS_mGlis

Placées sous le thème « Rôle de l’agent des Mines habilité en qualité d’OPJ et d’APJ dans la répression des infractions minières », ces assises qui courent jusqu’au samedi 3 octobre prochain, visent, entre autres, à doter à l’administration des « Mines » des cadres et agents suffisamment outillés, maîtrisant tous les textes légaux et règlementaires les permettant de réprimer correctement toutes les infractions minières.

Par ailleurs, le ministre Kitobo qui a souhaité plein succès à ces assises, reste convaincu qu’à l’issue de cette formation, « l’administration des Mines bénéficiera des agents bien formés, aguerris pouvant être habilités en qualité d’officiers et agents de police judiciaire et le rappel des notions d’éthique et de déontologie professionnelle inspirera la morale de bien gérer le secteur des mines sans se corrompre par les assujettis en infraction par rapport à la loi minière et même les autres loi de la RDC ».

Pour sa part, le secrétaire général au Mines, Joseph Ikoli Yombo Y’Apeke, a salué l’intérêt d’une collaboration harmonieuse, efficace et efficiente entre son administration et la Police judiciaire dans la lutte contre la fraude et les activités minières illicites sous toutes ses formes.

Cependant, avant d’en appeler à la constitution des équipes mixtes « Mines-Police judiciaire » pour traquer les criminels dans le secteur minier, Joseph Ikoli a souligné que le volet formation continue en faveur des cadres et agents des Mines demeure une des priorités de son programme d’action.

S’inscrivant dans la logique du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui met au centre de ses actions la bonne gouvernance et la transparence y compris dans le secteur minier, le Sg Ikoli croit fermement que cet atelier à l’attention des cadres et agents de l’administration centrale des Mines, à Kinshasa, et qui va s’étendre dans toutes les divisions provinciales et géologiques, permettra aux bénéficiaires de réprimer avec conscience et maîtrise tous les actes répréhensibles.
« J’ose espérer qu’à l’issue de cette formation, les cadres et agents des Mines seront capables de mener avec efficacité et maîtrise les missions leur assignées dans le cadre de la lutte contre la fraude et les activités minières illicites », a souhaité le Sg aux Mines, Joseph Ikoli.

Il sied de souligner qu’au cours de cette session de formation, il sera, entre autres, abordé des matières relatives aux techniques criminelles; Droit pénal spécial ainsi que l’organisation et les compétences judiciaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi