Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Hospitalisé depuis de longs jours, Vital Kamerhe souffrirait d’une cardiopathie

Son état de santé s’est fortement dégradé depuis le week-end dernier, rapporte son assistant Michel Mutuale sur son compte tweeter en annonçant qu’ils ont frôlé le pire.

Partager :

SKE__cbus_3509201910VitalKamerhe_mGlis

Vital Kamerhe, directeur de cabinet du chef de l’Etat, condamné à 20 ans de servitude principale en première instance dans le cadre du procès de 100 jours, est malade et hospitalisé depuis plusieurs semaines dans une clinique de Kinshasa.

Son état de santé s’est fortement dégradé depuis le week-end dernier, rapporte son assistant Michel Mutuale sur son compte tweeter en annonçant qu’ils ont frôlé le pire.
Pour ce cadre de l’Union pour la nation Congolaise (UNC), il y a nécessité de transférer le leader de l’UNC à l’étranger pour des soins appropriés.

Me Kabengela Ilunga, avocat-conseil de Vital Kamerhe, continue de son côté à maintenir la pression sur les juges pour notamment obtenir une liberté provisoire.
D’après cet avocat, son client souffre de « cardiopathie doublée des complications respiratoires », des maladies qui peuvent surprendre à tout moment.

Me Kabengela ne s’empêche pas de dénoncer le refus des juges d’accorder une liberté provisoire à son client condamné en première instance à 20 ans de prison dans le cadre de l’enquête sur l’exécution des travaux du programme de 100 jours du chef de l’Etat.

Il rassure par ailleurs que Vital Kamerhe n’envisage nullement de se soustraire de la justice. Et pendant ce temps, à l’UNC, parti cher à Kamerhe, on s’interroge sur les raisons réelles du refus d’évacuer leur leader à l’étranger pour des soins appropriés.

Le député UNC Juvénal Munubo s’interroge sur la perte que pourrait subir l’Etat congolais s’il évacue Vital Kamerhe à l’étranger. De son avis, le gouvernement devait se mobiliser pour garder Vital Kamerhe vivant et en bonne santé, surtout au regard de multiples services qu’il a rendus à la nation.

Le ministre a.i de la Justice attend d’être

Alors que les nouvelles sur la santé du directeur de cabinet du chef de l’État, Vital Kamerhe, ne sont guère rassurantes, le vice-ministre de la Justice, Bernard Takaïshe, jouant l’intérim du VPM Tunda démissionnaire, dit n’avoir jamais été saisi sur le cas d’une probable évacuation du Vital Kamerhe pour les soins appropriés.

« Je n’ai pas été informé que (Vital Kamerhe a frôlé le pire). Je sais qu’il est pris en charge par un hôpital de la place. J’attends d’être informé », a déclaré le ministre a.i de la Justice sur TOP CONGO FM.

Bernard Takaïshe rassure aussitôt qu’il sera saisi de la situation, « je prendrai toutes les dispositions pour répondre à la préoccupation de Vital Kamerhe au cas où sa situation s’avérerait vraie ».

Le ministre a aussi révélé même que pour le cas de Samih Jammal (condamné dans la même affaire que Vital Kamerhe), « j’ai été informé, j’ai été saisi par le directeur de prison et lui ai demandé de prendre toutes les dispositions possibles pour qu’on l’évacue vers un hôpital de la place afin qu’il se fasse soigner normalement et de prendre toutes les mesures sécuritaires pour qu’aucune tentative de se soustraire (à la justice) ne soit opérée ».

St Augustin K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi