Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Consultation du chef de l’Etat : L’ECC favorable à la création d’un nouveau paradigme de gestion du pays

L'ECC encourage Félix Tshisekedi à s’imprégner profondément des avis du peuple pour la refondation de l’action publique.

Partager :

SKE__cbus_5403202510BOKUNDOAETFELIXTSHISEKEDI_mGlis

Répondant à sa mission de sentinelle et de prophète, l’Eglise du Christ au Congo (ECC) a réagi positivement à l’adresse à la nation du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo en date du 23 octobre 2020.

Ainsi, le président  national et Représentant légal de l’Église protestante du Congo, révérend  Dr André Bokundoa-bo-Likabe encourage le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, à mettre en place un nouveau paradigme de gestion du pays.

« Aujourd’hui, l’Eglise Protestante salue à juste mesure le message du chef de l’Etat à la nation. Car son adresse a été empreinte à la fois de conciliation, bravoure et détermination allant dans le sens de la création d’un nouveau paradigme de gestion du pays et dont le sort ne serait plus le seul apanage d’une infime minorité au détriment de la majorité des compatriotes comme cela a toujours été le cas », peut-on lire dans un communiqué de presse signé, le samedi 24 octobre 2020, par le directeur de cabinet adjoint du président national de l’ECC, pasteur Maurice Mondengo.

Par ailleurs, renseigne la même source, L’Eglise du Christ au Congo estime que l’adresse du chef de l’État est intervenue dans la quête d’apaisement, quelques quarante-huit heures après la prestation de serment des trois nouveaux juges à la Cour Constitutionnelle nommés depuis le 17 juillet 2020 par Ordonnance présidentielle, dans une cérémonie qui a, elle-même, été précédée d’une escalade verbale au sein du microcosme sociopolitique.

« Les attitudes et la prise de parole des uns et des autres renforçaient ainsi les inquiétudes de l’Eglise du Christ au Congo qui a, maintes fois, depuis 2018, tiré la sonnette d’alarme sur l’exigence et la nécessité pour le Garant du bon fonctionnement des institutions du pays d’en appeler à des concertations nationales susceptibles de cimenter la cohésion et l’unité nationale face aux défis qui s’érigent en obstacles au développement de la RDC, notre pays », rapporte le directeur de la Communication, Presse et Relations publiques de l’ECC.

Dans la foulée, l’ECC qui se réjouit de l’adhésion du président de la République à l’idée des concertations nationales qu’elle a tant préconisées depuis plusieurs années afin d’aborder les questions de fond qui bloquent le développement de la RDC, encourage Félix Tshisekedi à s’imprégner profondément des avis du peuple pour la refondation de l’action publique.

« Car, jusqu’à ce jour, ce peuple de Dieu au Congo, notre troupeau ne trouve pas encore son compte dans l’alternance politique, à côté de la dégradation continue de sa situation socioéconomique davantage fossoyée par les conséquences du confinement dû à la pandémie de Covid-19. L’Eglise du Christ au Congo réaffirme sa disponibilité à accompagner la RDC vers tout processus qui préserve l’unité, la cohésion et l’intégrité territoriale, ainsi que le bien-être du peuple congolais », peut-on lire dans ce document.

L’Eglise du Christ au Congo entend présenter dans un mémorandum au chef de l’Etat, ses propositions, fruit d’une analyse de fond des problèmes récurrents de la société congolaise pour la refondation de l’action publique en RDC que le peuple appelle de tous ses vœux.

Joyce Kalala

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi