Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Nord-Kivu : L’Onapac-Beni appelle les jeunes à se lancer dans l’agro-business

L'appel à l'implication des jeunes se justifie par le fait qu'en RDC, le Café et le Cacao sont actuellement produits par des petits exploitants agricoles vieillissants.

Partager :

SKE__cbus_4007200211images_mGlis

Le 1er octobre marque la Journée internationale du café et du cacao, dont l’Afrique est un gros producteur. En RDC où la production du café arabica est la principale activité rémunératrice de nombreux paysans dans la partie Est du pays, l’Office national des produits agricoles du Congo (Onapac) – secteur de Beni (Nord-Kivu) a célébré la journée internationale du café et du cacao, le vendredi 30 octobre, sous le signe de la relance de ces deux cultures. Une relance qui implique la promotion de la production tout comme de la consommation.

Pour l’ingénieur agronome Nicodème Mulumba Wa Kasongo, directeur de l’Onapac Secteur de Beni, cette promotion passe aujourd’hui essentiellement par l’implication des jeunes qui sont appelés à booster la culture du café et celle du cacao en RDC.

« Nous annonçons par l’occasion, le lancement d’un programme de soutien à la prochaine génération des jeunes dans le secteur du café d’une part, et la promotion de la production et de la consommation du cacao de qualité supérieure d’autre part. Cela constitue d’ailleurs les thèmes 2020-2021 de cette Journée », a-t-il rappelé.  

Selon lui, l’appel à l’implication des jeunes se justifie par le fait qu’en RDC, le Café et le Cacao sont actuellement produits par des petits exploitants agricoles vieillissants.

« Ces agriculteurs qui ont pris de l’âge restent réticents à adopter les nouvelles technologies nécessaires à un accroissement durable de la production. Raison pour laquelle, l’Onapac secteur de Beni projette une série d’atelier de formation et de sensibilisation sur la chaine de valeur du café et du cacao, ce qui va permettre la relance des jeunes en agro-business. Nous préparons donc la relève de ces cultures à travers les jeunes congolais que nous incitons à les pratiquer pour l’émergence du pays car l’agriculture reste la base du développement d’un pays », a souligné l’Ir. agronome Nicodème Mulumba.

Pour rappel, la filière café dans le territoire de Beni bénéficie depuis deux ans de l’accompagnement significatif du Projet d’Appui au Secteur Agricole du Nord-Kivu (Pasa-Nk) qui est un projet du Gouvernement Congolais financé à 63% par le Fonds International de Développement Agricole(FIDA) avec des résultats satisfaisants sur terrain en terme d’accompagnement des petits producteurs.

Melis Boasi, Correspondant au Nord-Kivu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi