Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

ESU: l’ISC-Goma, l’Unigom et l’ULPGL déversent leurs diplômés sur le marché d’emploi

Partager :

SKE__cbus_1431202211ISCGOMA_mGlis

L’année académique 2019-2020 s’est clôturée officiellement sur toute l’étendue du pays, le samedi 21 novembre 2020. À Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, l’Institut supérieur de commerce (ISC-Goma), l’Université de Goma (UNIGOM) et l’Université Libre des Pays des Grands lacs (ULPGL) ont organisé des cérémonies de collation des grades académiques et de clôture de l’année académique.

L’ISC-Goma : respect du programme malgré la Covid-19

Sur l’ensemble de 7 sections que compte l’ISC-Goma avec un total de 1 362 candidats, les résultats annuels de la première session pour les classes terminales représentent un taux de réussite de 14,69% soit 200 lauréats déversés sur le marché d’emploi, a fait savoir, le professeur Phidias Ahadi, secrétaire académique de cet Alma Mater.

Il a également indiqué que la semestrialisation des enseignements a été respectée en dépit de la Covid-19. « L’ISC-Goma a travaillé avec 134 enseignants au total dont 17,2 % de visiteurs qui ont tous contribué à la bonne formation de plus de 4.800 étudiants », a-t-il déclaré.

Le professeur Joseph Kitaganya, Dg de l’ISC-Goma, a, pour sa part, annoncé la prise en charge totale du meilleur lauréat de l’année parmi les finalistes du cycle de graduat.

« À part celui de la troisième année de graduat en comptabilité qui est le seul finaliste qui a réussi avec mention grande distinction, nous allons également prendre en charge l’an prochain un autre étudiant qui a obtenu la mention grande distinction en première année de graduat section Douanes et accises », a-t-il précisé. Avant de justifier le faible taux de réussite en première session en ces termes : « Le taux faible de 14,69% de réussite à la première session est juste le fruit de la rigueur et de la méritocratie à l’ISC-Goma qui évite de former des têtes pleines mais les têtes bien faites, car nous restons un lieu de fabrication du savoir et une pépinière de l’élite intellectuelle au profit de la nation surtout qu’aujourd’hui nous sommes membre de l’association des Universités francophones ».

Des innovations à l’Unigom

Le professeur Tsongo Kibendelwa, secrétaire général académique de l’Université de Goma,  a peint un tableau positif des réalisations et perspectives de cet Alma Mater.

« Nous projetons pour l’année académique prochaine l’accélération des travaux d’aménagement du Campus universitaire du Lac vert qui est la propriété de l’Unigom », a-t-il indiqué.

Dans son speech, il a également fait savoir que l’Université va poursuivre l’achèvement du processus de numérisation des données dans les services académiques et compte mettre en place au cours de l’année académique 2020-2021 une station de la radiotélévision pour la faculté des Sciences de l’Information et de la Communication.

Concernant les résultats de l’année académique 2019-2020, l’on note 158 réussites enregistrées sur un total de 371 participants dans les dernières années du second cycle, soit 42, 6 % de réussite avec la particularité de 100% de réussite dans la faculté de Médecine qui a eu 73 participants.

La plus grande innovation à l’Unigom, l’année académique 2019-2020 a été marquée par l’organisation du troisième cycle en Master professionnel en Santé publique.

Pour le Docteur Sylvain Munyanga, recteur de l’Unigom, son institution académique privilégie des collaborations pour bénéficier des services des visiteurs dans différentes facultés avec d’autres universités du pays telles que l’Université de Kinshasa, l’Université de Lubumbashi, l’Université de Kisangani et l’Université officielle de Bukavu.

L’ULPGL instaure le programme des cours à distance

À l’Université Libre des pays des Grands lacs (ULPGL), le secrétaire général académique, le professeur ordinaire Joseph Wasso Misona, a fait part de l’amélioration de nouvelles technologies de l’Information et de la Communication.

Dès l’année prochaine, annonce-t-il, l’ULPGL va organiser un programme des cours à distance. Autre nouveauté : cette Université est devenu le centre d’incubation des entreprises mis en place pour suivre de près l’étudiant et le faire créateur d’emploi.

À l’ULPGL, 485 étudiants ont terminé en première session.

« La formation, la recherche et les services à la collectivité restent les objectifs poursuivis par l’ULPGL dans les 7 facultés qu’elle organise, à savoir  la Théologie, le Droit, l’Économie, la Santé et le Développement communautaire, la Psychologie et les Sciences de l’éducation, les Sciences et Technologies appliquées et celle de la Médecine. », a indiqué le Sg académique.

Melis Boasi (Correspondant au Nord-Kivu)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi