Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

2ème vague de Covid-19 : Le gouvernement promet de fournir des médicaments aux hôpitaux

Le ministre de la Santé, Eteni Longondo, a fait, lundi 7 décembre, la ronde de quelques hôpitaux de la ville de Kinshasa qui prennent en charge les malades souffrant de la Covid-19.

Partager :

SKE__cbus_4136200812RONDEDUMINSANTE_mGlis

En vue de faire face à la deuxième vague de la pandémie du Coronavirus, le gouvernement se dit déterminé à apporter des médicaments et de l’oxygène dans des hôpitaux à Kinshasa.  En clair, il s’agit de l’engagement du pays à redoubler des efforts dans la lutte contre la Covid-19.

Le ministre de la Santé, Eteni Longondo, a fait, lundi 7 décembre, la ronde de quelques hôpitaux de la ville de Kinshasa qui prennent en charge les malades souffrant de la Covid-19. Il s’agit de la clinique Ngaliema (Gombe), du Centre de santé de référence Vijana (Lingwala), de l’hôpital du Cinquantenaire (Kasa-Vubu) et de l’Hôpital général de référence de Kinshasa, ex-Maman Yemo (Gombe).

S’imprégnant des difficultés auxquelles font face des structures de santé de Kinshasa, le ministre de la Santé s’est engagé à apporter des solutions idoines. Il s’agit bel et bien de la détermination du gouvernement de préparer ces hôpitaux à arrêter des stratégies visant gérer la deuxième vague de la maladie à Coronavirus sévissant dans la ville de Kinshasa.

A cette occasion, les médecins directeurs de ces établissements sanitaires ont soumis leurs desiderata, notamment le manque d’oxygène pour les cas sévères, l’absence de lits et médicaments pour la prise en charge de la Covid-19.

Au terme de sa visite, le ministre de la Santé a dit avoir enregistré les besoins des hôpitaux pour faire face à la 2ème vague Covid-19. Raison pour laquelle il a promis de mettre à leur disposition des matériels de lutte contre cette pandémie. « Je crois que ces hôpitaux auront de l’oxygène, des médicaments, parce que, comme je viens de le dire tout à l’heure, nous sommes en pleine deuxième vague de la pandémie à Covid-19. Donc, nous devons nous préparer en conséquence, il y a des jours où nous atteignons 130 malades positifs nouveaux et je crois que c’est le niveau que nous avions atteint au mois de juillet. Je confirme que nous sommes en pleine deuxième vague », a-t-il dit.

Appel au respect des gestes barrières

Dans cet ordre d’idées, le ministre de la Santé a confirmé la disponibilité du gouvernement à fournir des lits dans de différents centres de santé, lesquels accueillent des malades souffrant de la Covid-19.

« Je venais d’ouvrir le centre Covid-19 de l’hôpital du Cinquantenaire et aussi de celui de l’hôpital de N’Djili. Donc, à l’hôpital du Cinquantenaire, nous aurons plus de 300 lits et à l’hôpital de N’Djili, c’est entre 30 et 40. Et je viens aussi de visiter un centre de prise de charge qui n’existait pas pendant la première vague à Mama Yemo. Donc, Mama Yemo a la capacité maintenant de prendre en charge les malades Covid-19 », a-t-il fait savoir. Avant d’appeler les Congolais au respect des gestes barrières, car ces derniers, soutient-on, constituent de véritables moyens pour enrayer cette maladie mortelle.

« Je voudrai donc faire appel à la population pour qu’on puisse continuer à respecter les gestes parce que la situation devient de plus en plus grave et il faudrait pas qu’on puisse baisser les bras. Les gestes barrières sont là et le gouvernement est en train de fournir un effort pour équiper ces hôpitaux et pour que nous puissions redynamiser la sensibilisation au niveau des différentes communautés surtout à Kinshasa », a déclaré Eteni Longondo.

Actuellement, le pays compte 13.695 cas de Covid-19 (13.594 confirmés et 1 probable) dont 344 décès (343 confirmés et 1 probable) et 12.059 personnes guéries.

Hervé Ntumba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi