Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Ancien sociétaire du FCC, le PALU adhère à l’Union sacrée de la Nation

« Le PALU approuve, dans l'agenda annoncé par le président de la République, les objectifs y affichés, à savoir le renforcement de la démocratie et de l'État de droit...

Partager :

SKE__cbus_0206201112PALU_mGlis

Le cercle de soutien à l’Union sacrée de la nation annoncée par le chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le dimanche 6 décembre 2020, ne fait que s’élargir. En effet, dans une prise de position effectuée, hier jeudi 10 décembre à Kinshasa, le Parti lumumbiste unifié (PALU), ancien sociétaire du Front commun pour le Congo (FCC), a marqué son adhésion aux reformes énoncées, notamment en terme de renforcement de l’État de droit.

 « Le PALU approuve, dans l’agenda annoncé par le président de la République, les objectifs y affichés, à savoir le renforcement de la démocratie et de l’État de droit, le combat contre la corruption, les violences faites aux femmes et aux enfants, la lutte contre le détournement de derniers publics et contre l’insécurité physique et judiciaire, la promotion du travail et de l’emploi ainsi que la lutte contre la pauvreté et la précarité pour le plus grand nombre », a déclaré le secrétaire permanent a.i et porte-parole du Parti Lumumbiste unifié (PALU), Godefroid Mayobo.

C’était au cours de la prise de position du PALU intervenu, hier jeudi 10 décembre 2020, en son siège national situé à Kinshasa/Matete. Cette prise de position fait suite à l’adresse du chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, du dimanche 6 décembre 2020, au terme des consultions initiées et présidées par lui-même.

En effet, le PALU estime que « le président de la République a raison d’en appeler à une mobilisation générale, appelée Union sacrée pour la Nation, de toutes les capacités nationales pour enfin commencer à s’attaquer de manière sérieuse et efficace à tous les problèmes de base qui empêchent la nation congolaise de décoller et qui installent dans celle-ci la désespérance et l’absence de perspective heureuse pour son peuple ».

Pour cette formation politique transfuge du Front commun pour le Congo (FCC),  « le discours du président de la République a été d’un ton grave. Il a posé un diagnostic sans complaisance sur les problèmes essentiels du pays. Il a évoqué sans faux-fuyant les propositions reçues ».

D’autre part, le PALU qui juge « correct, profond et sérieux le diagnostic posé par le président de la République », est d’avis que « le tableau sombre, brossé par le président de la République sur la situation du pays, assimile celle-ci à un véritable état de guerre subi par le peuple de la part de la misère, du sous-développement et des forces négatives politiques, sociales et économiques ».

Pour ce faire, «…  le PALU se déclare d’ores et déjà disposer et disponible pour la participation à cet effort de redressement national ; il recommande instamment la séparation du discours du président de la République, contenant le projet de réorientation de la marche du pays, avec les turbulences à l’Assemblée nationale », a souligné M. Godefroid Mayobo.

Et de préciser : « Le PALU dit alors qu’il est temps, à la suite de l’appel du président de la République, de se mettre ensemble, de s’organiser convenablement et de commencer à attaquer enfin avec sérieux et détermination les difficultés de vie et de développement que connaissent le Congo, notre chère patrie, et son vaillant peuple ».

Pridia Mayindombe(CP)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi