Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Serviettes et torchons

Partager :

SKE__cbus_1508202212UNIONSACREE_mGlis

Il ne fait pas bon d’être un transfuge politique en RD Congo. Pas plus que sous d’autres cieux. Mais la particularité d’ici, c’est que, en 60 ans d’indépendance, le peuple en a vu de toutes les couleurs. Et de tous les goûts. Lassé finalement par une transhumance pathologique, le peuple refuse d’acter la conversion soudaine des faucons du Kabilisme en sociétaires de l’Union sacrée de la nation.

Des voix se lèvent du fond de nos quartiers qui mettent en garde le promoteur de l’Union sacrée de la nation. L’Union, prévient-on, ne doit pas devenir une blanchisserie pour tous les criminels ayant des comptes à rendre tant à la justice du pays qu’à la CPI. Elle ne doit pas non plus se transformer en un fourre-tout qui accueille serviettes et torchons par souci de faire le plein.

L’expérience de notre passé commun démontre que certains individus ont un ADN de transfuge collé à la peau. Le depuis peu 1er sénateur à vie n’a pu, en vingt ans, réussir à «transformer l’homme congolais». Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il s’était entouré d’un bataillon d’’’universitaires’’ – entre guillemets – plus orpailleurs que concepteurs des projets d’intérêt général.

Se sont retrouvés dans cette galaxie les caciques Mobutistes, qui ont défroqué pour d’abord embrasser l’AFDL M’zée Kabila. Ils se sont ensuite alliés au RCD, venu du Rwanda et au MLC soutenu par l’Ouganda pour combattre J. Kabila. Le sang des Congolais a abondamment coulé.

À la faveur de Sun City, les légendaires transfuges ont inspiré la jeune génération et inspiré le PPRD/FCC. Le virus de la transhumance les pousse déjà vers l’Union sacrée ! Est-ce par amour de la patrie ? Est-ce, enfin, pour servir le peuple ? Ni l’un ni l’autre. Trente ans dans la transhumance, ils ne sont capables que d’un exploit : perpétuer la transhumance sous couvert de l’Union sacrée. Attention aux loups garous ! Vigilance !

Le Potentiel

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi