Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Fort de sa vision de développement : Guy Loando étend son leadership dans la Tshuapa   

C’est toute la Tshuapa qui réitère son soutien indéfectible à l’endroit du sénateur Guy Loando Mboyo, qui se confirme davantage comme un vrai leader, unificateur par sa vision de développement intégral...

Partager :

SKE__cbus_5705212501DEPUTESPROVINCIAUXTSHUAPA_mGlis

 

La Tshuapa se veut unie pour son développement. C’est la perception commune dégagée par les élus provinciaux et autres acteurs de développement de cette province, lundi 25 janvier à Kinshasa. Une perception qui met ainsi fin à tous les malentendus au niveau de cette province. Des voix s’élèvent ainsi pour reconnaitre le leadership de développement du sénateur Guy Loando au profit de cette entité territoriale.

Députés provinciaux et autres acteurs, filles et fils de la Tshuapa, s’inscrivent résolument dans la vision du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi. Une vision, expliquent-ils dans leur déclaration, porte sur le bien-être et le bonheur du peuple congolais.

A cet effet, c’est toute la Tshuapa qui réitère son soutien indéfectible à l’endroit du sénateur Guy Loando Mboyo, qui se confirme davantage comme un vrai leader, unificateur par sa vision de développement intégral, visible par des actions palpables philanthropiques et sociales dans la province.

Dans une énumération non exhaustive, l’on note, entre autres, la construction du bâtiment de l’assemblée provinciale et son équipement, la construction du stade municipal de Boende, etc.

De ce fait, c’est toute la province qui est appelée à préserver l’unité et la paix pour favoriser des actions de développement dans tous ses recoins.

« A propos de tous les malentendus au niveau de la province, nous dénonçons avec la dernière énergie ceux qui citent en mal le nom du sénateur Loando, car il n’est ni de prêt, ni de loin associé à cela. Il reste respectueux des textes et des lois de la République », mentionnent les auteurs de la déclaration de soutien.

C’est ainsi qu’ils lancent un appel patriotique à l’unité de toute la Tshopo afin de privilégier ce qui est essentiel, à savoir : l’amélioration des conditions de vie des populations, la pauvreté étant l’ennemi commun. « La Tshuapa unie est égale à l’amélioration des conditions de vie de ses populations. Il est plus que temps dans ces conditions précaires et difficiles que traverse le monde entier avec la survenue de la pandémie  de Covid-19 qui nous a arraché certains de nos dignes enfants, de manière prématurée, de mettre de côté nos divergences en nous soutenant mutuellement, sans triomphalisme des uns sur les autres, pour que le développement soit au rendez-vous », lit-on dans ce document.

Pour rappel, la province de la Tshuapa, à l’instar de celles du Nord et Sud-Ubangi, de l’Equateur, et de la Mongala, issue du démembrement du Grand Equateur, fait face à des problèmes du désenclavement ; la réhabilitation de la nationale 8 ; des routes d’intérêt provincial et des desserte agricole. Et c’est sans compter comme ailleurs, des questions sur l’éducation nationale, la santé, etc.

Déjà, si au chef-lieu, Boende, la population est confrontée à d’énormes difficultés de transport pour voyager vers d’autres grandes villes du pays, la situation est pire dans d’autres coins de la province. C’est ce qui explique d’ailleurs la mise à flot, il y a peu sur le fleuve Congo à Kinshasa, du MB Loando 1. Ce bateau qui va tracter 1500 tonnes est d’une nécessité impérieuse pour la circulation des personnes et des biens (produits alimentaires et biens de première nécessité) entre Kinshasa et le reste de villes sur le bief navigable du fleuve Congo, long de 3600 km.

Pitshou Mulumba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi