Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

EPST-ESU : Elèves et étudiants reprennent les cours ce lundi

La décision a été proposée au chef de l’Etat par le Comité multisectoriel de lutte contre la pandémie de Covid-19.

Partager :

SKE__cbus_0043212102ELEVESAKANANGAUCOFEM_mGlis

C’est définitif. C’est ce lundi 22 février que  les écoliers, élèves et étudiants reviennent sur le chemin de l’école et des auditoires. Cette reprise des cours est décidée après plus de deux mois d’inactivité à la suite de l’arrêt brutal des enseignements décidé par le chef de l’Etat, le 18 décembre 2020, à cause de la survenue de la deuxième vague de la pandémie de Covid-19.

La décision a été proposée au chef de l’Etat par le Comité multisectoriel de lutte contre la pandémie de Covid-19, au terme de sa réunion du vendredi 12 février autour du président de la République, Félix-Antoine Tshisekeki, au Palais de la Nation, à Kinshasa/Gombe.

La mesure fait suite au constat du Comité multisectoriel de riposte à la Covid-19 qui considère que la courbe de contaminations devient descendante sur l’ensemble du territoire national en général et dans la ville de Kinshasa, épicentre de la pandémie en République démocratique du Congo.

Le calendrier scolaire réaménagé

Néanmoins, le couvre-feu reste maintenu de 21h à 5 heures du matin. Aussi le Comité a-t-il reconduit la stricte observance des mesures barrières établies pour limiter la propagation de la Covid-19.

Le Comité multisectoriel estime que toutes ces mesures ont contribué à réduire le nombre de cas positifs.

Plus rien ne s’opposant à la reprise des cours au niveau du sous-secteur de l’EPST, notamment, le ministre Willy Bakonga a dévoilé, le jeudi 18 février, le calendrier scolaire réaménagé.

Si la reprise des activités scolaires est fixée aulundi 22 février 2021, l’année scolaire 2020-2021 se clôturele 8 septembre 2021.

Il importe de signaler que les épreuves des de l’examen d’Etat se déroulent à ces dates-ci : les épreuves préliminaires : dimanche 25 avril 2021 ; la dissertation : lundi 22 juillet 2021 ; les épreuves traditionnelles des options techniques : mardi 13 juillet 2021 et les épreuves de l’oral de français : du 19 au 24 juillet 2021.

Pour ce faire, le ministre Bakonga interpelle les chefs d’établissements scolaires à veiller scrupuleusement au respect des gestes barrières.

Syeco et Synecat mobilisent la reprise

Entretemps, les syndicats des enseignants qui ont menacé de boycotter la reprise des cours ce lundi 22 février, ont mis du bémol dans leurs revendications. Les affiliés au Syndicat des enseignants du Congo (SYECO) et ceux au Syndicat des enseignants des écoles catholiques (SYNECAT) mobilisent pour la reprise sans conditions des cours dès ce lundi.

Ils disent attendre un gouvernement responsable, celui en place étant confiné dans son rôle de gouvernement expédiant les affaires courantes. De leur point de vue, le prochain gouvernement Sama Lukonde bénéficiera trois mois de temps de grâce.

Néanmoins, le secrétaire générale de la Fédération nationale des enseignants et éducateurs du Congo (FENECO/UNTC) a formulé neuf recommandations à l’occasion de la reprise des cours.

Dans une déclaration rendue publique ce dimanche 21 févier, la FENECO exige le paiement sans délais de tous les vrais enseignants N.U du ministère de l’EPST et celui des Affaires sociales.

Entretemps, elle recommande que soit élaguée tous les faux enseignants sur la liste du SECOPE, de restructurer et de publier tous les établissements scolaires et de lister tous les enseignants payés ou non par l’Etat congolais.

Aussi la FENECO/UNTC appelle-t-elle à la convocation de la commission paritaire de Bibwa et au paiement de la collation pour la correction de l’examen d’Etat de 2020.

Par ailleurs, elle attend la fixation des dossiers de justice mettant cause des hauts cadres de l’EPST et la protection les enseignants contre les abus des gestionnaires qui ponctionnent dîmes, frais de loyer et autres frais sur les salaires des enseignants.

St Augustin K.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi