Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Contre la Monusco ?

Donc, « Tous contre la Monusco» n’aura été qu’un savant prétexte pour aiguiser les couteaux et égorger l’ennemi.

Partager :

SKE__cbus_3329211604Monusco-manif-__mGlis

Tous contre la Monusco ? C’est pourtant le cri de ralliement lancé, il y a peu, par les mouvements citoyens du Nord-Kivu, pour fustiger ce qu’ils appellent «la passivité» du contingent onusien face aux attaques récurrentes des populations civiles par la nébuleuse des groupes armés.

Tous contre la Monusco ? Le mouvement a inspiré des politicailleurs du coin. Mais aussi et surtout réveillé les antagonismes ethniques. Démonstration : alors que les manifestants étaient censés crier pacifiquement leur ras le bol contre la Monusco à Goma, ils ont malheureusement détourné cette folle énergie pour s’entretuer.

Tous contre la Monusco ? Aucun casque bleu n’a été agressé pendant les chaudes journées du lundi et du mardi. Le gouv’ de province a déploré au moins sept morts. Ces morts et blessés ont un visage : ils appartiennent à la tribu Nande et à l’ethnie Banyarwanda.

C’est ça «Tous contre la Monusco» ? Il y a plus grave. Annoncée comme pacifique, la manifestation a tué – une fois de plus – des Congolais à l’aide de fusils ou de manchette ! Est-ce une manière nord-kivutienne de manifester contre la Monusco ?

Aux dernières nouvelles, on apprend que la colère des Nande a été exacerbée par l’assassinat, la veille, de deux motocyclistes nande dans une agglomération ennemie. Les représailles ont entraîné toute la région dans l’enfer.

Qui, alors, peut oser blâmer le gouv’ de suspendre toute manifestation, quel qu’en soit le motif officiel, jusqu’au moment où l’esprit ethnicide cessera de souffler ? Problème : la poudrière qu’est le Nord-Kivu préférerait son statut de volcan endormi. Plutôt qu’éteint. Donc, « Tous contre la Monusco» n’aura été qu’un savant prétexte pour aiguiser les couteaux et égorger l’ennemi.

Ben-Clet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi