Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

CAN 2021 : la RDC pourra être repêchée ?

Partager :

SKE__cbus_2020212704Leopards-RDC-vs-CI_mGlis

L’affaire prend de plus en plus de l’ampleur. Les Congolais gardent encore une lueur d’espoir de voir les Léopards récupérés par la CAF pour prendre part à la prochaine Coupe d’Afrique des nations « Cameroun 2021 ». C’est suite à la requête introduite par la Fédération congolaise de football association (FECOFA) au sujet de l’international gabonais d’origine congolaise Guelord Kanga. Selon les sources de la FECOFA, ce joueur n’était pas qualifié pour jouer les éliminatoires avec les Panthères.

Lors d’un live sur facebook, l’expérimenté journaliste sportif gabonais Freddhy Koula voit déjà le danger venir pour les Panthères. Il rassure qu’il a vu Guelord Kanga arrivé au Gabon relativement jeune nageant entre 17 et 19 ans. Il a même joué à Manga Sport, à Missile et à Mounana. Lors de sa naturalisation, Guelord Kanga aurait mentionné qu’il était né à Oyem et changer d’identité en prenant une partie du nom de son père adoptif au Gabon. Ce qui donne le courage à la FECOFA de déclarer officiellement à la CAF qu’il y a eu fraude.

L’un des présidents de Kanga Guelord en RDC, le secrétaire général actuel de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), M. Situatala maîtrise parfaitement le dossier. Approché pour avoir plus d’éclairages dans ce dossier, il n’a pas voulu émettre un avis d’autant plus que le dossier se trouve déjà au niveau de l’instance. Une situation connue de tous et qui n’a pas posé problème à la FEGAFOOT, à l’heure de prendre sous le maillot Jaune et Bleu. Du coup, ça devient brûlant et risque même de clouer l’équipe d’Aubameyang. 

Déjà saisie, la CAF est dans l’obligation d’examiner le dossier avant de prononcer le verdict. Une plainte de fraude contre la fédération au sujet d’un joueur, doit toujours être prouvée en contre partie par les pièces justificatives. C’est ce que la CAF attend actuellement du côté gabonais pour donner son jugement. Entre temps, le Gabon garde bien sa place à la prochaine Coupe d’Afrique des nations prévue du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun.

D’aucuns estiment que ce dossier était la dernière carte de la FECOFA au cas où la RDC n’était pas qualifiée pour la prochaine CAN. Au cas où la RDC obtenait gain de cause, le Gabon sera disqualifié de la compétition et le joueur lui sera sanctionné.

Armel L

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi