Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

OSISA plaide pour l’intégration de l’art et de la culture dans le système éducatif en RDC

Partager :

SKE__cbus_1741212106OSISA_mGlis

« Créer une plateforme pour la défense des droits culturels et la promotion de l’art et de la culture dans le système éducatif en RDC », c’est ce qui débouche de l’atelier de formation sur l’art et la culture dans l’éducation, organisé les 17 et 18 juin à Kinshasa par la Fondation Open Society Initiative for Southern Africa (OSISA) à travers son axe programmatique de la justice économique et sociale.

Ce rendez-vous qui a profité aux acteurs de la Société civile et des auxiliaires de l’État engagés dans la défense des droits culturels et de la réforme du système éducatif, s’est attelé également sur l’élaboration d’un plan d’action 2021-2025 pour la planification et la coordination efficace du plaidoyer pour l’intégration de l’art et de la culture dans le système éducatif.

Au cours d’une conférence de presse de restitution à l’opinion nationale et internationale, lundi 21 juin, Mme Elfia Elesse, responsable du programme Justice, économique et sociale de l’OSISA, a évoqué la nécessité de la prise de conscience par tous de différentes dimensions du rôle de l’art et de la culture. Il s’agit, selon elle, d’un rôle qui ne doit pas être limité à la dimension esthétique. « L’art et la culture doivent également être perçus dans leurs dimensions anthropologique, sociale, politique, etc. », a-t-elle souligné. D’où la nécessité de fédérer des efforts pour porter une seule voix auprès de la classe dirigeante.

Pour Dr. Clémentine Faik Nzuji, chercheuse et universitaire, dont les nombreux travaux sur la linguistique et les traditions africaines lui ont valu de multiples prix et une reconnaissance mondiale, il y a moyen en RDC de consolider le programme avec les établissements existants dans le domaine de l’art et de la culture. In fine, il faut mettre le pays au même diapason que d’autres.

Professeure émérite de l’Université de Louvain, Dr. Nzuji estime que le plaidoyer mené vise à créer une identité nationale. Ce qui est possible avec notamment l’intégration de la culture dès le stade de la maternelle.

Pour rappel, l’atelier a eu cinq modules, notamment sur les droits culturels, les diverses perspectives de l’art et la culture dans l’éducation, les étapes de la planification et gestion d’un projet de plaidoyer et l’élaboration d’un plan d’action pour 2021-2025 avec comme intervenants la professeure Clémentine Faik-Nzuji et le professeur Damien Pwono. Ce dernier est un expert des arts et de la culture de renommée internationale, dont la pensée visionnaire et les compétences en leadership révolutionnaires ont contribué de manière significative au développement de diverses plateformes de haut niveau et d’initiatives influentes en matière de culture et de développement dans le monde.

OSISA est une institution engagée à promouvoir la démocratie, la protection des droits de l’Homme et le renforcement de la bonne gouvernance dans la sous-région d’Afrique australe. Elle a pour vision la promotion et le soutien des idéaux, des valeurs, des institutions ainsi que les pratiques d’une société ouverte, dans le but d’établir des démocraties vibrantes et tolérantes en Afrique sub-saharienne.

Pitshou Mulumba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi