Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

As V. Club : Après 9 ans de loyaux services, Ibenge jette l’éponge

Cette séparation intervient après que le club s'est vu privé du titre de champion de la RDC cette saison suite à une erreur administrative ...

Partager :

SKE__cbus_3351213006Florent-Ibenge-AS-Vita-Club_mGlis

V. Club est dans l’œil du cyclone en cette saison 2021. Une faute administrative fait perdre au club 9 précieux points et lors de la dernière rencontre de tous les enjeux contre Lubumbashi Sport, le club vert et noir passe à côté de la plaque. Et pour couronner le tout, il doit se séparer de son coach emblématique, Jean-Florent Ibenge. Coup dur pour les Moscovites qui ne savent plus sur pied danser.

Le club vert et noir de la capitale se trouve dans une zone de fortes turbulences, en cette fin de saison marquée par des litiges administratifs qui font perdre au club cher à Me Bestine Kazadi 9 points sur le total glané au cours de la saison. Et dans la suite de cette situation un peu confuse, son coach emblématique, Jean-Florent Ibenge jette l’éponge, car très déçu par l’attitude de certains plénipotentiaires du club vert et noir de Kinshasa. La nouvelle, annoncée par la présidente de l’équipe Bestine Kazadi via son compte Twitter, a eu l’effet d’une bombe dans le milieu sportif congolais.

Cette séparation intervient après que le club s’est vu privé du titre de champion de la RDC cette saison suite à une erreur administrative qui a fait perdre aux Dauphins noirs de Kinshasa neuf points. Le club s’est vu infligé des forfaits pour avoir aligné, au cours de trois matches, le joueur Matutala Zao, accusé d’avoir une double affiliation.

Une perte de points qui oblige V. club à terminer le championnat à la troisième position, l’éloignant du coup de la ligue des champions de la CAF pour la première fois depuis 2015.

Arrivé au club en décembre 2012, Jean-Florent Ibenge a remporté deux titres de champions de la RDC avec V. Club en 2015 et 2018 et a joué deux finales des coupes d’Afrique des clubs, toutes perdues : celle de la ligue des champions en 2014, perdue contre le club algérien de l’Entente Setifienne et celle de la Coupe de la confédération, perdue en 2018 contre le club marocain du Raja de Casablanca.

Armel L.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi