Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Baisse des prix des surgelés et des billets d’avion : Le gouvernement veut passer à la vitesse de croisière

Le gouvernement congolais tient à concrétiser sa décision de baisser les prix des produits surgelés importés et des billets d’avion.

Partager :

SKE__cbus_5238210107PMAUBUREAU_mGlis

Le Premier ministre Sama Lukonde demande au ministre de l’Économie nationale de signer l’arrêté pour concrétiser la décision du gouvernement de baisser les prix des produits surgelés importés et des billets d’avion.

Le gouvernement congolais tient à concrétiser sa décision de baisser les prix des produits surgelés importés et des billets d’avion. C’est dans ce contexte que cette question a été largement évoquée à la 9ème réunion du Comité de conjoncture économique (CCE) d’hier jeudi 1 juillet à la Primature, présidée par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge.

Il ressort de cette  réunion que la situation économique sur le plan mondial évolue positivement. La croissance continue. Au niveau international également, le CCE a constaté qu’il y a baisse des cours des métaux, sauf pour le cobalt et le manganèse. Il s’est observé aussi une tendance à la baisse des cours mondiaux des produits céréaliers.

Selon la cellule de communication de la Primature, le ministre d’État au Plan a, dans son compte rendu,  indiqué que les discussions ont porté, notamment sur la nécessité de baisser les prix des produits surgelés importés et des billets d’avion.

« Au niveau interne, on a constaté une certaine accélération du niveau des formations des prix. Le Premier Ministre a demandé au Ministre de l’Economie de bien vouloir suivre les causes de cette évolution pour pouvoir juguler cela.  Dans le même ordre d’idées, il a été discuté des mesures d’application qui doivent être prises pour concrétiser la mesure du Gouvernement de pouvoir baisser les prix des produits de première nécessité et les tarifs du fret aérien. Il a été constaté également, enfin, que le taux de change du franc congolais reste maîtrisé par le respect du Pacte de stabilité macroéconomique entre la Banque centrale et le Gouvernement. La tendance est toujours stable. On a gardé une certaine stabilité au niveau des réserves nationales. Mais la tendance est toujours à la hausse », a déclaré Christian Mwando devant la presse.

Cette réunion a connu la participation des ministres d’État au Plan, Christian Mwando, et  au Budget, Aimé Boji, des ministres de Commerce Extérieur, Jean-Lucien Bussa, de l’Économie nationale, Jean-Marie Kalumba, du Travail, Emploi et Prévoyance sociale,  Claudine Ndusi, et  des Finances, Nicolas Kazadi, ainsi que  le vice-gouverneur de la Banque Centrale du Congo, Jules Bondombe Asango.

LP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi