Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Grâce au Centre de formation ophtalmologique d’Afrique centrale : Près de 2000 patients souffrant de la cataracte sont opérés annuellement en RDC

Partager :

SKE__cbus_5102210107CFOA_mGlis

Créé par arrêté ministériel du ministère de la Santé publique, avec le parrainage de l’OMS et d’autres partenaires en 1999, le Centre de formation ophtalmologique d’Afrique centrale (CFOAC) est accrédité pour la formation et le recyclage du personnel de santé oculaire et la recherche en ophtalmologique pour la région des pays de l’Afrique francophone. Ses services qui ont la compétence et la capacité d’offrir des soins de santé oculaires de qualité et inclusifs aux populations parviennent déjà soigner annuellement en RDC entre 1300 à 2000 patients souffrant de la cataracte.  Ces statistiques ont été données par le docteur Janvier Kilangalanga Ngoy, directeur de ce centre, au cours d’une journée « portes ouvertes » organisée à l’attention des professionnels des médias.

Le Centre de formation d’ophtalmologie d’Afrique centrale (CFOAC), un projet de Christian Blind Mission, a organisé hier jeudi 1er juillet à Kinshasa, une journée « portes ouvertes » des professionnels des médias.

Selon le docteur Janvier Kilangalanga Ngoy, directeur du centre de formation, son établissement a déjà formé 256 techniciens supérieurs en ophtalmologie (TSO) en Afrique dont 2010 en RDC. Il a aussi formé 105 opérateurs de la cataracte au niveau continental dont 77 Congolais.

Il a rappelé que ce centre placé sous la gestion de l’archidiocèse de Kinshasa est parti du constat selon lequel de nombreux cas de cécité qui dérangent le continent africain pourraient être guéris facilement, pour ceux qui sont curables, en cas d’une prise en charge efficace.

C’est ainsi, a-t-il indiqué, qu’il a été mis en place la vision 20/20 qui consistait à éliminer les causes de la cécité dans une fourchette de temps allant de 2010 à 2020.

Fort de cet objectif, la CFOAC a commencé à former des médecins et infirmiers sur la prise en charge dans le secteur de la santé oculaire. Touchant à terme en 2018, cette vision s’est muée en 2019 en un programme qui consiste à soigner les maladies des yeux et à former le personnel d’appoint.

C’est dans ce cadre que ce centre forme les infirmiers selon le système LMD et dans une approche d’apprentissage par compétences, pour faire d’eux des licenciés en soins oculaires.

Actuellement, le centre dispose de trois établissements de stage et de prise en charge, à savoir l’hôpital Saint Joseph de Limete et ses établissements périphériques, l’hôpital Ophtalmologique de Masina et l’hôpital général de référence de N’Djili.

Des interventions du docteur Janvier Kilangalanga, de Marie-Yvonne Mushobekwa, programme manager de ce centre, de Georgette Ngweme Ngakiama Beni, directeur pédagogique et de Catherine Nsamba Mayamba, directeur administratif et financier, l’on note que les services du CFOAC qui ont la compétence et la capacité d’offrir de soins de santé oculaire de qualité et inclusifs aux populations parviennent déjà soigner annuellement en RDC entre 1300 à 2000 patients souffrant de cataracte. Il s’agit là d’un apport considérable dans le traitement de la cécité et de toutes les autres maladies liées à la vue en RDC.

Pitshou Mulumba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi