Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Il n’était pas que pasteur

Partager :

SKE__cbus_3921211307CARDINALMONSENGWO_mGlis

Laurent Cardinal Monsengwo Pasinya a tiré sa révérence à 81 ans. La seule évocation de son nom ressuscite chez l’ensemble de la communauté catholique de la RD Congo bien de souvenirs qui font sa fierté. C’est lui qui, représentant le Peuple congolais avec le soutien spirituel de l’Église catholique, a pesé de son poids dans l’aboutissement laborieux de la Conférence nationale souveraine (1991-1992). C’est encore lui que les hommes et femmes de bonne volonté ont adoubé pour conduire le Haut Conseil de la République – Parlement de la transition (HCR-PT) sous Mobutu.

Il n’était pas que pasteur. Laurent Monsengwo s’est révélé un redoutable animal politique sachant esquiver des coups et capable d’en donner de mortels. La classe politique en sait quelque chose. Sous la IIème République qui refusait d’archiver son certificat de décès, les partisans de Mobutu s’étaient ingéniés, comme lors de leur croisade anti Cardinal Malula, pour torpiller ses initiatives pro-démocratie. À travers un raccourci stupide et amer, ils lui ont imaginé une proximité avec l’UDPS d’Étienne Tshisekedi.

Sous M’zee L.D. Kabila, Monsengwo a vécu une marginalisation explicable par l’omniprésence et l’omnipotence des étrangers infiltrés dans les arcanes du pouvoir AFDL. Plus tard, l’obsession de Joseph Kabila à s’offrir, ex nihilo, un troisième mandat, a tellement irrité le peuple que le Cardinal l’a qualifié, lui et ses âmes damnées, de « médiocres » appelés à « dégager ».

Courageux dans ses actes et responsable de ses idées, Monsengwo jouissait d’une vive intelligence et d’une intuition toujours en alerte. Son incorporation au gouvernement du Vatican ne l’avait pas du tout éloigné des préoccupations de ses compatriotes.

Son élogieux bilan politique démontre que l’archevêque émérite de Kinshasa n’a pas été qu’un pasteur, noyé dans une cohorte de loups et d’agneaux. Que Dieu l’accueille dans sa demeure !

Le Potentiel

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi