Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Vaccination : un discours ambigu

À dire vrai, la désinformation contre la vaccination s’est nourrie de la catastrophique publicité ayant entouré la mise au point du vaccin d’AstreZeneca.

Partager :

SKE__cbus_5548211507COVIDRDCVACCINATION_mGlis

L’information est publique. Les pays riches vaccinent à tour de bras. Face à l’intrusion des variants, ils en sont déjà à proposer une troisième dose.Entretemps, les pays sous-développés attendent ’’la manne’’ qui leur tombera du Covax, un système de générosité imaginé par les donateurs pour leur offrirune première dose. Dans la pratique, quand les États africains et asiatiques ouvrent les bras aux dons, leurs populations boudent la potion, se laissant persuader par la désinformation venue d’on ne sait où.

À dire vrai, la désinformation contre la vaccination s’est nourrie de la catastrophique publicité ayant entouré la mise au point du vaccin d’AstreZeneca. Elle s’est ensuite amplifiée avec la non reconnaissance en Europe du même AstreZeneca fabriqué sous licence en Inde, sous le nom de Covishield. On connaît la suite.Résultat : le Covid-19 vient de causer4 076 443 décès dans le monde.

En RD Congo, du 10 avril au 10 juillet 2021, la vaccination dansles 344 vaccinodromes fonctionnels n’a atteint que 75 789 individus dans treize provinces, soit 0,01% de la population congolaise. Selon le Professeur J.J. MuyembeTamfum, 2 015 personnes sont revenues pour la deuxième dose. Dans un point de presse tenu le 13 juillet, le secrétaire technique du Comité multisectoriel de la riposte contre le Covid-19 en RD Congo, a déclaré que ’’le grand défi pour cette troisième vague reste l’acceptation de la vaccination par lapopulation’’.

On observe, cependant, que la vaccination, couverte par un discours ambigu, connaît des fortunes diverses sur tous les continents. Le salutréside néanmoins dans la vaccination, n’en déplaise aux manipulateurs. Le gouvernement a intérêt, et la population aussi, à s’inscrire dans la logique de la vaccination pour affronter le premier pandémonium du 21ème siècle.

Le Potentiel

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi