Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Mise en œuvre du projet Tshilejelu : Claudel Lubaya veut voir clair

Le député Lubaya vient d’adresser une question écrite au ministre des Infrastructures et Travaux publics sur l'état d'avancement et de mise en œuvre globale du projet Tshilejelu.

Partager :

SKE__cbus_4259212207CLAUDELANDRELUBAYA_mGlis

La représentation nationale veut voir clair dans la mise en œuvre globale du projet Tshilejelu initié par le chef de l’Etat, lequel est orientée vers le développement des infrastructures et l’amélioration de la qualité de vie de ses concitoyens. Raison pour laquelle le député national Claudel André Lubaya vient d’adresser une question écrite au ministre des Infrastructures et Travaux publics, Alexis Gisaro. Ce warrior doit s’expliquer sur l’état de financement, d’avancement et de mise en œuvre globale du projet Tshilejelu.

Le député national Claudel-André Lubaya vient d’adresser une question écrite au ministre des Infrastructures et Travaux publics, Alexis Gisaro, sur l’état de financement, d’avancement et de mise en œuvre globale du projet Tshilejelu.

Dans sa correspondance adressée au ministre datée du 20 juillet 2021, l’élu de Kananga veut obtenir les détails sur le coût global et par provinces ainsi que les sources de financement de ces travaux ; le niveau réel de libération, les modalités et dates de décaissement des fonds ; le nombre exact de routes déjà asphaltées ou modernisées depuis le démarrage ; le nombre approximatif, sinon réel d’emplois créés par ce projet pour les nationaux et les étrangers ; le chronogramme ainsi que les contraintes éventuelles auxquelles la mise en œuvre de ce projet est confrontée.

On se souvient que ce projet lancé officiellement par le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, le 17 mars dernier à Mpasa, dans la commune urbano-rurale de la N’Sele, consistait en la réhabilitation et la modernisation des infrastructures routières à travers le pays, pour une durée de 28 mois pour ce qui est de la ville de Kinshasa et de 36 mois pour l’espace Grand Kasaï.

A travers ce projet, 39.72 km de voirie de la ville de Kinshasa devraient être réhabilités ou modernisés et 101,77 km pour l’espace Kasaï avec, à la clé, quelques villes et territoires clés, en l’occurrence, Mbuji-Mayi (25,32 km), Kabinda (10,5 km), Lusambo (10 km), Kananga (35 km), Mwene-Ditu (5,5 km) et Tshikapa (15,39 km).

Le coût total du contrat entièrement financé par l’Etat congolais, tel que conclu le 23 septembre 2020, est estimé à 138 millions de dollars US. Le montage financier, à en croire le DG de l’Office des voiries et drainage (OVD), a été effectué avec le concours de la banque UBA qui a facilité l‘obtention d’une ligne de crédit dans le cadre du Partenariat public privé (PPP).

St Augustin K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi