Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Redynamisation de l’UNC : Vital Kamerhe lance des jeunes turcs à l’assaut de nouveaux adhérents

En effet, Vital Kamerhe a, pour la plupart, des postes énergiques et stratégiques, misé sur du sang jeune.

Partager :

SKE__cbus_1934212907UNCSANGNEUF_mGlis

En dépit des vicissitudes qui minent le processus électoral dont l’avancée majeure à ce jour, reste la promulgation de la loi organique de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) révisée, portant sur son organisation et fonctionnement, dans les états-majors politiques, l’heure est déjà au réarmement pour affronter les scrutins prévus en 2023. C’est, notamment, le cas au sein de l’Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe. Malgré son incarcération et l’usage de voies de recours pour faire annuler sa condamnation, cet acteur politique non négligeable dans l’échiquier national, Vital Kamerhe, en fin stratège, a rabattu les cartes au sein de sa formation « rouge et blanc » pour redistribuer les rôles en prévision des élections générales de 2023.

C’est ce qui justifie, entre autres, une série de décisions de nomination qu’il a signé pour procéder au changement d’animateur au sein de l’exécutif national de l’UNC et ses services spécialisés. Dans l’ensemble, un constat se dégage : l’ancien directeur de cabinet du président de la République a fait le choix du rajeunissement.

En effet, Vital Kamerhe a, pour la plupart, des postes énergiques et stratégiques, misé sur du sang jeune.

Autant que pour le nouveau secrétaire général, Billy Kambale, Vital Kamerhe a lancé toute une armée des jeunes turcs à l’assaut de nouveaux adhérents et partisans de l’UNC. Cela, en vue de faire le carton plein en 2023. Justement, au sein de la nouvelle cellule nationale de recrutement et implantation de l’UNC dont les membres ont été nommés par Vital Kamerhe au terme d’une décision signée, le 28 juillet 2021, on voit l’entrée en scène des jeunes brillants, dont le raffiné Christian Feruzi Omayeke promu rapporteur national adjoint de cette structure stratégique.

Ce jeune turc façonné dans les moules du groupe scolaire du Mont-Amba au pied de la colline inspirée de Kinshasa, puis dans les arcanes de l’université de Kinshasa (Unikin) d’où il en est sorti avec une licence en économie. Cet ancien ministre des Sports de la Faculté des Sciences économiques et de gestion de l’Unikin, Christian Feruzi qui milite depuis 2014, comme membre de l’UNC, pour avoir suivi l’idéologie incarnée par ce parti ainsi que la passion du Congo et le bien-être du peuple exprimé par son président Vital Kamerhe, Christian Feruzi entend être à la hauteur de sa tâche.

A tout prendre, le nouveau rapporteur adjoint de la cellule de l’Union pour la nation congolaise (UNC), Christian Feruzi entend davantage mouiller son maillot « rouge et blanc » pour mériter plus de confiance de la hiérarchie de son parti en apportant une contribution non seulement efficace mais efficiente aussi afin de ramener bon nombre de partisans et de faire flotter le drapeau UNC dans tous les recoins de la RDC.

JOKAL

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi