Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Contrôle des fonds alloués aux FARDC : après Bunia et Beni, Gabriel Amisi met le cap sur Goma

Partager :

SKE__cbus_2147210108AMISITANGO_mGlis

Un groupe de vandales ont pris pour cible l’archevêché et la résidence de Fridolin Cardinal Ambongo, dimanche 1er août dans l’avant-midi ; lieu qu’ils ont investi en scandant de chants, proférant des propos désobligeants et posant des actes de destruction. Le pire a été évité grâce à la promptitude avec laquelle des éléments de la PNC commis à la garde ont réussi à disperser ces assaillants.

L’archevêché de Kinshasa dénonce, via un communiqué signé par son secrétaire chancelier, l’intrusion en son sein d’un groupe de personnes non autrement identifiées qui s’est attaqué particulièrement à la résidence de Fridolin Cardinal Ambongo, archevêque métropolitain de Kinshasa. Ces intrus ont scandé des chants, proféré des propos désobligeants et posé des actes de destruction.

« Nous regrettons profondément cette attitude peu responsable. Nous mesurons et évaluons, sur tous les plans, ces actes que nous désapprouvons fermement ainsi que leurs conséquences. Aussi invitons-nous tous les fidèles catholiques à rester extrêmement vigilants pour empêcher toute dégradation du patrimoine ecclésial et prudents pour ne pas se laisser influencer par personne », écrit le secrétaire chancelier dans ce document.

En même temps, l’archevêché remercie les services de la Police nationale qui a réagi avec promptitude pour disperser ces assaillants. « De tout cœur, nous remercions aussi tous les fidèles catholiques ainsi que les personnes éprises de paix et de justice pour leur soutien moral au Cardinal-Archevêque de Kinshasa », a écrit par ailleurs le secrétaire chancelier.

Il demande à tous les fidèles s’intensifier des prières en ces circonstances assez préoccupantes.

St Augustin K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi