Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

ESU : Muhindo Nzangi échange avec la famille de l’étudiant tué à l’Unikin

Les discussions ont tourné autour du programme de l'inhumation du regretté Honoré Shamakwete Bushabu et la suite du procès initié à ce sujet.

Partager :

SKE__cbus_5743210308MUHINDOETLAFAMILLEDEETUDIANTTUE_mGlis

La rencontre entre la famille de l’étudiant tué par balle, le comité de gestion de l’Université de Kinshasa (Unikin) et la représentation des étudiants a tourné autour du programme de l’enterrement et de l’évolution du procès initié.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, Muhindo Nzangi, s’est personnellement impliqué dans le dossier du regretté étudiant Shamakwete Bushabu, tué par balle le samedi 24 juillet alors qu’il réalisait avec ses camarades étudiants un travail pratique. Hier lundi 2 août, Muhindo Nzangi a reçu en son cabinet de travail le père biologique de l’étudiant venu de Mweka, les membres de la famille, le comité de gestion de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) représenté par le secrétaire général, professeur Banza, et le député national, élu de Mweka, Martin Ikukt Ikok.

Les discussions ont tourné autour du programme de l’inhumation du regretté Honoré Shamakwete Bushabu et la suite du procès initié à ce sujet.

De prime abord, le ministre de l’ESU, attristé par cet événement douloureux, a présenté de vive voix les condoléances du gouvernement au père biologique de l’étudiant tué et a rassuré de la volonté du gouvernement de faire aboutir ce dossier tout en tenant compte de l’indépendance de la justice. «Nous présentons au père biologique de l’étudiant Honoré Shamakwete qui vient d’arriver les condoléances du gouvernement et la désolation du chef de l’État par rapport à l’incident que l’on déplore tous», a déclaré le ministre Muhindo Nzangi avant de rassurer la famille de la victime et aux étudiants de l’attention particulière du chef de l’État à ce dossier.

Prenant la parole à son tour au nom de la famille de l’étudiant Shamakwete, Maurice Miema remercie le ministre Muhindo Nzangi pour son attachement à la famille et demande à ce que le procès soit déroulé avec célérité afin de permettre à la famille de procéder à une inhumation digne. Et cela, poursuit le représentant de la famille, va apaiser non seulement la famille mais aussi la communauté estudiantine. «Rien ne peut réparer ce qui est arrivé. Mais nous sommes dans un État de droit, nous voulons voir la justice s’appliquer dans toute sa rigueur par rapport à ce dossier. Et nous croyons que cela va apporter de l’apaisement aussi bien à la famille qu’à la communauté estudiantine dans laquelle évoluait notre frère, Honoré Shamakwete», soutient Maurice Miema.

Après cette réunion, le ministre a accordé une audience au père biologique de l’illustre disparu et à la délégation des étudiants. Les deux ont, après échange, remercié le patron de l’ESU pour son implication personnelle et son sens d’humanisme élevé.

À noter que les obsèques de Honoré Shamakwete prévues pour le samedi dernier, ont pourtant été reportées pour la semaine en cours. Entre-temps, la mesure suspendant des activités académiques sur le campus de l’Unikin a été levée.

Katya Vagheni (Stagiaire/IFASIC)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi