Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Agro-business : La mise en œuvre du PEJAB dans le Haut-Katanga à l’ordre du jour à Kinshasa

Partager :

SKE__cbus_1846210608LUC_mGlis

En séjour à Kinshasa, une délégation du gouvernement provincial du Haut-Katanga, conduite par le conseiller en charge de la Planification au ministère provincial du Plan, Jerry Mukasa, a échangé  avec la coordination du PEJAB, sur la mise en œuvre des activités du projet d’entreprenariat des jeunes dans l’agriculture et l’agro-business dans cette partie de la République.

La coordination et l’équipe des experts du Projet d’entreprenariat des jeunes dans l’agriculture et l’agro-business (PEJAB) ont échangé, hier jeudi 5 août 2021 à Kinshasa, avec la délégation du gouvernement provincial du Haut-Katanga sur la mise en œuvre des activités du PEJAB dans cette province.

L’objectif de ces échanges  est de renouer le partenariat qui doit exister entre le PEJAB et le gouvernement provincial du Haut-Katanga dans la promotion de la création des entreprises dans les filières agropastorales porteuses par les jeunes. Au fait, les deux parties ont également échangé sur les opportunités d’affaires que cette province offre, et la manière d’impliquer les autorités provinciales dans la mise en œuvre de ce projet.

Au sortir de ces discussions, le coordonnateur du PEJAB, Christophe-Arthur Mampuya, a fait savoir : « Nous avons connu quelques difficultés dans l’obtention de l’autorisation des centres d’incubation. Mais, maintenant nous sommes prêts à recevoir le go de la Banque africaine de développement  ». Cela, afin de signer des contrats avec les centres Kawata, Amani, Kawaling à Kasomono. « Bientôt, nous allons devoir installer les jeunes entrepreneurs agricoles au niveau de la province du Haut-Katanga », a-t-il confié.

La tenue de cette réunion tombe à point nommé d’autant plus que la coordination du PEJAB avait effectué, en août 2018, une mission d’identification des opportunités d’affaires en vue de booster l’entreprenariat des jeunes dans cette partie du pays. Par la même occasion, un entretien de travail avait été accordé par la ministre de l’Agriculture de l’époque pour discuter des modalités de la mise en œuvre du PEJAB. Il convient de rappeler qu’au cours de cette mission, une descente avait été effectuée sur le site de Kasomeno où des activités d’accompagnement et d’encadrement des pays par délégation, sur la riziculture, sont organisées par l’entreprise Kawaling. Cela, sur des milliers d’hectares des plaines inondées vers le flanc opposé du plateau de Kundelungu.

À en croire le chef de la délégation du Haut-Katanga, le conseiller en charge de la Planification au ministère provincial du Plan de cette province, Jerry Mukasa Kalwa, le PEJAB étant un projet d’entreprenariat des jeunes dans l’agriculture et l’agro-business, le Haut-Katanga en est aussi bénéficiaire. Cette province comporte trois centres d’incubations. Raison pour laquelle, cette délégation du Haut-Katanga est venue à Kinshasa pour obtenir les informations à la source afin de permettre au gouvernement de cette province de s’en approprier. Bien que l’on ait déjà enregistré un retard dans la mise en œuvre de ce projet, chaque centre d’incubation comprend 400 jeunes. Et le Haut-Katanga en compte 3, donc 12OO jeunes attendus dans ce projet dans la province du Haut-Katanga.

Pour Mme Marie-Caroline Ifemo Basele, experte en développement des entreprises au sein du PEJA, la délégation est venue rencontrer l’unité de coordination du projet pour avoir des informations à la source et échanger sur des actions concrètes à mener au sein de cette province. De son avis, avec ce projet,  le PEJAB offre l’opportunité aux jeunes, futurs entrepreneurs, de sorte qu’ils deviennent des créateurs d’emplois.

« Aujourd’hui, dans l’agriculture, le problème qui se pose est que le centre formait juste d’une manière technique dans la culture agricole et non pas un entrepreneur à devenir un agro-preneur dans le domaine de l’agrobusiness », a-t-elle indiqué.

La stratégie d’intervention du PEJAB

La stratégie d’intervention du PEJAB est basée sur l’accompagnement de jeunes diplômes des instituts supérieurs et universitaires, intéressés par l’entreprenariat dans l’agriculture et l’agro-business, dans le processus de création et de développement de leurs propres entreprises, à travers des incubateurs qui seront logés dans des structures de formation et de recherche.

Le gouvernement de la République démocratique du Congo avait signé en date 10 mars 2017, un accord de prêt avec le Fonds africain de développement (FAD) pour financer le Projet d’entreprenariat des jeunes dans l’agriculture et l’agro-business (PEJAB) dans les provinces de Kinshasa, Kwilu, Kwango, Kongo Central, Sud-Kivu, Haut-Katanga, Haut Lomami et Tshopo. Ce projet s’est fixé l’objectif de promouvoir la création par des jeunes diplômés, d’entreprises rentables intégrées dans les filières agropastorales porteuses. Ce projet, rappelle-t-on, s’articule autour de 3 composantes, notamment l’amélioration de l’environnement de l’entreprenariat agricole des jeunes ; le développement des entreprises agricoles dirigées par les jeunes ; enfin, la coordination et gestion du projet.

Lucie Ngusi

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi