Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Une promesse de plus ?

Après la bouffée d’oxygène concédée aux transporteurs aériens, il est normal que les ménagères s’impatientent.

Partager :

SKE__cbus_5245210808TRANSPORTAERIEN_mGlis

Était-elle une « promesse de plus », la baisse des prix des produits de première nécessité annoncée par le gouvernement le 25 juin dernier ? Elle est pourtant là. Le premier arrêté ministériel rendu public concerne les transports aériens. Ainsi, le tarif du billet d’avion le plus cher oscille autour de 200 dollars contre 350 depuis des décennies.

C’est une belle revanche des passagers, mais aussi des opérateurs du secteur, sur la boulimie des administrations prédatrices de l’ancien régime. La baisse du coût de transports aériens aura varié entre 45% et 70% selon les itinéraires. Exemple : le billet Kin – Goma désormais à moins de 200 $ au lieu de 340. Le gouvernement des Warriors a, en effet, réalisé que certains prélèvements opérés jadis sont “redondants alors que d’autres n’ont aucune contrepartie avérée”. C’est ainsi que, à la demande des opérateurs, la TVA est réduite de 16 à 8%.

Après la bouffée d’oxygène concédée aux transporteurs aériens, il est normal que les ménagères s’impatientent. Elles ont hâte de saluer, à leur tour, le prochain arrêté qui cassera les prix des surgelés. Pour, notamment, ramener 30 kg de chinchards 16? autour de 17 $/carton contre 42,90. Et 10 kg de poulet à quelque 10 $/carton contre 28.

Qu’est-ce qui détermine le succès de l’opération ? Primo : c’est le fait que ces baisses sont plutôt le résultat du dialogue «franc et sincère» entre le gouvernement et la Fédération des entreprises du Congo (FEC). Secundo : pour fixer le «prix juste», le gouvernement consent à se sacrifier en se privant de certaines taxes jugées, certaines, de «redondantes». Tertio : les jeunes dignitaires de l’Union sacrée ont conscience de la trahison de certains de leurs prédécesseurs affairistes. Qui ont tiré de juteux profits en couvrant nombre de véreux hommes d’affaires complices.

Le Potentiel

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi