Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Le ministère du Développement rural met le cap sur la construction des routes de dessertes agricoles en RDC

Partager :

SKE__cbus_2751211008MINDEVRURAL_mGlis

Le ministre d’État en charge du développement rural, François Rubota Masumbuko, tient à la construction et à la réhabilitation des routes de dessertes agricoles sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. C’est dans ce contexte qu’il a eu des échanges avec le caucus des députés nationaux des 26 provinces de la RDC, le lundi 9 août 2021 dans la salle de spectacle du Palais du peuple.

Le ministre d’État en charge du développement rural, François Rubota Masumbuko, a échangé avec le caucus des députés nationaux des 26 provinces de la RDC, le lundi 9 août 2021 dans la salle de spectacle du Palais du peuple. Au menu de leurs entretiens, l’état des routes de dessertes agricoles à travers le pays.

En effet, le ministre d’État au Développement rural qui tient à concrétiser la volonté du chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, d’un Congo fort, prospère et juste, a souligné la nécessité et l’urgence de procéder à la construction et à la réhabilitation de ces routes de première importance à travers le pays.

Dans le souci de booster le domaine du développement rural et d’atteindre cet objectif, François Rubota Masumbuko entend collaborer avec le caucus des députés nationaux des 26 provinces du pays. À ses conviés, il a indiqué le nombre des kilométrages à effectuer par province prévue et le montant qui a déjà été transféré.

À en croire le député Bonane Xavier, élu de Dungu, dans le  haut Uele, les propositions du ministre d’État François Rubota Mumbuko ont été bien accueillies par les députés nationaux qui attendent la concrétisation de ce vaste projet. Il  convient de noter qu’en leur qualité d’élus du peuple et représentants de leurs provinces respectives à cette rencontre, les interlocuteurs du ministre d’État au Développement rural ont été suffisamment élucidés pour avoir un droit de regard et user de leurs prérogatives pour un suivi afin d’aboutir à un résultat satisfaisant.

ALMAF  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi