Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Pollution à Goma : L’autorité urbaine appelée à interdire l’usage des emballages plastiques  

Partager :

SKE__cbus_4932213009POLUTIONAGOMA_mGlis

 

L’environnement de la ville de Goma est de plus en plus pollué à cause de l’usage des emballages plastiques et des sachets qui sont utilisés depuis belle lurette par ses Habitants pour transporter des marchandises et des articles d’achat divers.

La pollution de l’environnement observée dans la ville de Goma, touchant le lac Kivu, a un impact négatif sur la biodiversité des espèces naturels dans cette partie du territoire national.

Pour remédier à cette question qui touche aussi à la santé des Gomatraciens, il convient pour le maire de la ville d’interdire l’usage et la commercialisation des emballages plastiques et des sachets. La Population en fait une recommandation pour les remplacer par des emballages en papier et en tissu non tissé qui sont biodégradables.

Comme la plupart des Gomatraciens, Franklin Kika, spécialiste dans la production des emballages en papier et en tissu non tissé dont autorisation d’en produire lui a été accordée par l’autorité provinciale, appelle à l’application des textes légaux qui autorisent l’usage des emballages en papier et en tissu non tissé, demeurés jusque-là lettre morte. « Il y a des textes, lois, arrêtés et même des notes circulaires déjà établis par des prédécesseurs de l’actuel gouverneur qui autorisent la commercialisation des emballages en papier et en tissu non tissé que nous produisons sur place ici à Goma. Nous appelons le maire de Goma de faire appliquer ces textes légaux en interdisant la circulation et la vente d’emballages plastiques et sachets qui polluent la nature. Il est d’ailleurs prouvé que ces emballages plastiques qui sont importés entrent frauduleusement à Goma, puisque c’est interdit par les textes légaux. Le maire doit y veiller et faire ce qui est établi pour préserver la santé de la population », a recommandé Franklin Kika, directeur général de Miten Power, la seule société autorisée à produire et à commercialiser à Goma les emballages en papier et en tissu non tissé biodégradables.

Il appelle en outre l’autorité urbaine à une vulgarisation continue à l’usage des emballages en papier et en tissu non tissé qui ne polluent pas la nature. « Selon les recherches, il faut plus de 100 ans pour que les emballages plastiques et sachets se dégradent et cela traîne dans le lac Kivu, touchant négativement la biodiversité. Mais avec les emballages en papier et en tissu non tissé, une semaine suffit pour qu’il y ait dégradation et cela ne pollue pas la nature. L’État doit nous appuyer », a-t-il renchéri.

Le commissaire supérieur principal François Kabeya, actuel maire de Goma, qui est saisi de la question promet de faire appliquer les textes légaux établis pour épargner la population de Goma de la pollution nuisible à la santé. « Nous devrons encourager ce que fait Miten Power qui a déjà des stocks d’emballages en papier et en tissu non tissé produits en grande quantité à Goma. Nous devrons soutenir sa bonne commercialisation pour que la population s’en approprie. Des campagnes de sensibilisation seront bientôt lancées dans ce sens », a commenté le Maire de Goma.

Melis Boasi, Correspondant au Nord-Kivu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi