Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Affaires sociales : le Conseil des ministres accorde la création de la Caisse de solidarité nationale

Partager :

SKE__cbus_2534210310MUTINGAMINISTRE_mGlis

Il l’a conçu et y a mis tout le soin pour sa conception. La création de la Caisse de solidarité nationale et de gestion humanitaire des catastrophes, dont le point d’ancrage consiste à mobiliser et canaliser tous les flux financiers nécessaires à la couverture des crises humanitaires ; à procéder à la prise en charge urgente et efficiente des victimes des catastrophes et autres calamités ainsi qu’à assurer la coordination des interventions et actions humanitaires, tombe à point nommé.

De cette façon, la RDC ne sera plus dans la réaction, mais plutôt dans l’action à chaque fois que surviendra une catastrophe naturelle.

Pour son initiateur, Modeste Mutinga, ministre des Affaires sociales, Actions humanitaires et Solidarité nationale, le but ultime qui le pousse à proposer cette initiative au conseil des ministres, c’est de tirer les leçons du caractère imprévisible des catastrophes naturelles en RDC et de doter le pays des capacités indéniables d’intervention dans la riposte aux crises humanitaires à venir.

En Mission officielle au Sud et Nord-Kivu pour apporter l’assistance humanitaire aux compatriotes victimes des catastrophes naturelles, Modeste Mutinga s’est dit satisfait de l’adoption, par le conseil des ministres du projet de décret portant création de la Caisse de solidarité nationale et de Gestion des catastrophes en République démocratique du Congo.

A son absence, c’est la Ministre des Personnes Vivant avec Handicap, Irène Esambo qui a défendu avec brio le projet de décret au conseil des ministres.

Quid de la caisse de solidarité nationale ?

Pour son initiateur, la caisse n’est rien d’autre qu’un mécanisme d’expression de la solidarité nationale. C’est dans cette optique que Mutinga a salué la promptitude du conseil des Ministres a décidé de la matérialisation d’une solidarité efficiente en RDC.

Pour son effectivité, Modeste Mutinga affirme que cette caisse sera dotée de la personnalité juridique et jouira d’une autonomie financière.

Pour lui, la matérialisation de cette caisse permettra aux personnes sinistrées d’être assistées avec promptitude et professionnalisme.

Fidèle à sa tradition, laquelle est doublée d’un pragmatisme qui lui est propre, Mutinga a tout prévu. Dans ce projet de décret, il indique de façon claire, limpide et intelligente que les ressources de la caisse seront constituées des allocations budgétaires de l’Etat, de la solidarité nationale et internationale, des subventions des bailleurs de fonds. Cette clarté a non seulement convaincu le conseil des ministres mais aussi tous les partenaires qui interviennent dans le secteur des actions humanitaires.

Cette initiative originale, au-delà de son adoption en conseil des ministres rentre dans le cadre du pilier 13 du programme du Gouvernement Sama Lukonde qui vise, entre autres, à lutter contre les inégalités sociales et ancrer dans l’esprit des Congolais la solidarité nationale.

Chantre de la solidarité à travers le territoire national, Modeste Mutinga vient de prouver par cette initiative qu’il est le choix idéal du Président de la République à la tête du ministère des Affaires sociales, Actions humanitaires et Solidarité nationale.

En fin stratège et intellectuel de haut rang Mutinga ne compte pas s’arrêter à mi-chemin. Il compte déjà voguer vers d’autres initiatives qui sortent de l’ordinaire relevant de son secteur d’actions.

Dès son avènement au Ministère des Affaires sociales, il a fait preuve de grande capacité managériale en assistant les victimes de l’éruption volcanique de Nyiragongo sous le leadership du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde. Aussitôt, l’opinion tant nationale qu’internationale l’a vu très actif à côté des déplacés de guerre de l’Ituri, des victimes de la pollution des rivières Kasaï et Tshikapa.

Raymond Luneko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi