Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Coopération militaire : Russie, Corée du Sud et Tchécoslovaquie aux portes de la RDC

Partager :

SKE__cbus_4325210610LESAMBASSADEURSALADEFENSENATIONALE_mGlis

Un intense ballet diplomatique s’est déroulé, le mardi 5 octobre 2021, au cabinet du ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants, à Gombe. Le ministre Gilbert Kabanda a reçu, tour à tour, les ambassadeurs de la République fédérale de Russie, Alexey Sentebov ; l’ambassadeur de Corée du Sud, Kim Kiejoo ; et le secrétaire d’État en charge des Affaires étrangères de la République tchèque, Miloslav Stasek.

Les trois personnalités ont échangé avec Gilbert Kabanda sur les possibilités d’accroitre la coopération militaire entre leurs différents pays respectifs et la République démocratique du Congo. Le premier à être reçu, l’ambassadeur de Russie, Alexey Sentebov, a fait l’économie de ses échanges avec le ministre de la Défense nationale en ces termes : « Je viens d’être reçu par Son Excellence, le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants avec qui nous avions examiné les perspectives de notre coopération dans le domaine militaire, compte tenu de l’expérience que nous avions déjà accumulée entre nos deux pays pendant les années passées. Vous êtes au courant que la Russie à l’époque s’appelait l’URSS (Union des Républiques socialistes soviétiques ou l’Union soviétique). Nous avions soutenu le Premier gouvernement de la République démocratique du Congo avec Lumumba à sa tête ».

Le diplomate russe s’est félicité du fait que la partie orientale de la RDC est mise sous État de siège pour lutter contre les groupes armés. Ce qui, selon lui, risque d’avoir un impact sur toute la région des Grands Lacs : «La Russie, en tant que membre du Conseil de sécurité, ne peut pas rester indifférente face à ce qui se passe à l’Est de la RDC. On a déjà apporté notre contribution et on examine comment apporter une autre pour lutter contre les groupes armés».

Dr Gilbert Kabanda a ensuite reçu l’ambassadeur de Corée du Sud, Kim Kiejoo. Les deux officiels ont discuté de «questions de coopération mutuelle et le ministre a donné son appréciation du partenariat bilatéral entre les deux pays. Nous avons aussi discuté de comment augmenter ou accroître notre coopération». L’ambassadeur Kim Kiejoo a profité de cette occasion pour lancer à son hôte l’invitation à participer aux réunions ministérielles qu’organise les Nations unies sur les opérations de maintien de la paix : «De la part du gouvernement coréen, j’ai donné l’invitation au ministre pour qu’il participe à ce forum. J’attends vraiment avec impatience sa participation à cette rencontre ministérielle.

La Corée est un grand partenaire de la RDC et en tant que tel, nous développons beaucoup de projet pour que nous participions à la consolidation de la sécurité et de la paix dans toute la RDC».

Dernier à être reçu, le secrétaire d’État en charge des Affaires étrangères de la République tchèque, Miloslav Stasek, a dit à la presse que son pays veut réchauffer, à travers un certain nombre de projets, la coopération sécuritaire avec la RDC qui existe depuis les années 60 et 80. Pour ce faire, a-t-il rappelé, cette visite est la deuxième du genre, après celle effectuée par le vice-ministre de Défense au mois de juillet 2021. «Nous avons parlé de la coopération dans le domaine de la technologie, de l’éducation et d’entraînement des militaires. J’ai aussi lancé une invitation au ministre à venir visiter la République tchèque avant décembre de cette année», a indique le diplomate tchèque. En plus de la sécurité, la Corée du Sud veut coopérer avec la RDC dans le domaine de la santé. C’est ainsi que l’ambassadeur Kim Kiejoo a révélé le projet de son pays contribuant à la construction de l’hôpital du camp Kokolo.

Bienvenu Ipan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi