Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Goma : lancement du projet de transition pour le développement inclusif

Partager :

SKE__cbus_1033210610PROJETTRADE_mGlis

Le commissaire divisionnaire Jean-Romuald Ekuka Lipopo, vice-gouverneur de la province du Nord-Kivu, a lancé officiellement, mercredi 6 octobre à Goma, le projet de transition pour le développement inclusif (TRIDE).

Ce projet, déjà en cours d’exécution dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu, poursuit des objectifs liés notamment au renforcement de la gouvernance locale. L’on note, entre autres, l’amélioration de fonctionnement et de l’organisation des coopératives regroupant les paysans, l’appui à la gouvernance locale et à la planification au niveau des territoires avec des plans de développement local intégrant les aspects fonciers.

« Au Nord-Kivu, nous sommes présents dans les territoires de Masisi, Rutshuru et Nyiragongo. Au Sud-Kivu, nous avons ciblé les territoires de Kalehe et d’Uvira. Outre le volet de la sécurité alimentaire, le projet TRIDE vise aussi la gestion intégrée des ressources en eaux dans ces deux provinces », a fait savoir Gerrit Noordam, directeur pays de l’ONG néerlandaise ZOA qui chapote le consortium d’ONG qui matérialisent ce projet.

M. Gerrit Noordam a également indiqué que le projet TRIDE, qui va durer quatre ans, va contribuer à la stabilisation avec des actions socioéconomiques pour la sécurité alimentaire de la population avec l’amélioration des champs et de la production en mettant un accent sur la mise au marché congolais des produits locaux pour lutter contre les importations dans la vision de favoriser le développement économique de la population locale.

L’initiative est appuyée par le gouvernement. A ce sujet, Mme Naomie Mvumbi Madidila, conseillère en charge de la gestion et coordination de l’aide au sein du ministère national du Plan, s’est exprimé en ces termes : « Le système intégré de l’eau va accentuer la production agricole dans les zones rurales et cela va engendrer le développement du système des marchés avec la chaîne de valeurs agricoles. Près de 8 chefferies sont concernées dans l’ensemble de deux provinces. Le ministère du Plan et le ministère des Affaires foncières vont concilier leurs vues sur des questions des redevances et impôts fonciers pour les paysans qui doivent facilement accéder aux terres afin de bénéficier des acquis du projet TRIDE ».

De son côté, l’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas en RDC, M. Jolke Oppewal, a fait savoir que son pays appuie financièrement ce projet dans le cadre de la stabilisation de la région des Grands Lacs, en soutenant la population paysanne pour l’ouverture des marchés, où ils peuvent vendre leurs produits agricoles.

Du côté des autorités provinciales, le commissaire divisionnaire Jean-Romuald Ekuka Lipopo a donné des assurances aux parties prenantes sur l’exécution sans faille du projet TRIDE dans les zones concernées.

Melis Boasi, Correspondant au Nord-Kivu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi