Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Semaine congolaise du tourisme : l’ombre de Félix Tshisekedi à Kolwezi

Partager :

SKE__cbus_0511211110IMG-WA_mGlis

Dans le site aéroportuaire de Kolwezi situé à environ 1500 mètres sur le plateau de Manika, tout comme dans les places fortes des communes de Dilala et Manika, banderoles, effigies, etc., du chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, confectionnées à l’occasion de la semaine congolaise du tourisme, font le décor de la ville. L’impression nette est celle de l’attente du chef de l’État dans le Lualaba. Tout est fait avec tact et détails précis, car même le magnifique site choisi pour le lancement officiel des assises, « Katebi beach », surplombant le fleuve Congo, dans les expositions des stands, etc., c’est le président de la République, la grande vedette.

C’est une visibilité accrue des effigies et banderoles du chef de l’État, Félix Tshisekedi, à Kolwezi, capitale de la première édition de la semaine du Tourisme congolais.

Le chef-lieu du Lualaba qui réunit des officiels venus des provinces du pays fascine avec son côté hautement touristique de la province qui abrite la source du deuxième fleuve le plus puissant au monde par son débit (40.000 m3/Minute).

Kolwezi, comme l’ensemble du Lualaba, c’est aussi le poumon industriel de la RDC avec des ressources minières telles que le coltan, le manganèse, le charbon, le germanium, le zinc, le cobalt et surtout le Cuivre.

C’est dans cette capitale du cuivre que, comme jamais par le passé, Félix-Tshisekedi s’est imposé en images, à travers un travail de fourmi des autorités provinciales avec à la tête la gouverneure Fifi Masuka.

De l’aéroport, en passant par les différentes communes jusqu’au lieu où se tiennent les assises, l’impression est celle de l’attente dans le Lualaba du chef de l’État. Ce dernier est présent dans les banderoles confectionnées, effigies, etc.

Dans les stands et autres espaces aménagés dans le site des travaux, c’est toujours Félix Tshisekedi la grande star. Ses effigies brillantes dans ce magnifique décor niché parmi les arbres au bord du fleuve traduisent le travail de cœur réalisé par les organisateurs en partenariat avec la province du Lualaba.

Dans la foulée, c’est une suite logique que les intervenants, tour à tour, gouverneure de province, ministre du Tourisme, ministre d’État en charge de la Justice représentant le Premier ministre, tous, ont reconnu l’engagement du chef de l’État à booster le tourisme, longtemps oublié en RDC.

Du reste, durant plus de 30 ans, le tourisme est un parent pauvre à l’ex-Zaïre. Disons même qu’il est à l’image du Jardin Zoologique de Kinshasa. La volonté du président de la République, quand à la tenue de cette semaine congolaise du Tourisme, est de faire la promotion du tourisme pour le remettre à sa place naturelle dans le pays des Bonobos et des Okapis.

Le tourisme qui est devenu une grande industrie est susceptible de faire croître le PIB à l’instar de plusieurs pays africains, comme le Kenya, l’Afrique du Sud, l’Égypte pour ne citer que ceux-là.

Pitshou Mulumba à partir de Kolwezi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi