Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Lutte contre les VBG : La KOICA dispose 8,6 millions USD en appui au ministère congolais du Genre

Partager :

SKE__cbus_2016211410KOICA_mGlis

L’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA) de la République de Corée a signé, mercredi 13 Octobre 2021, à Kinshasa, un protocole d’accord avec le ministère du Genre, de la Famille et de l’Enfant de la République démocratique du Congo pour la mise en œuvre d’un projet intitulé « Prévention et réponse holistique aux violences basées sur le Genre pour la consolidation de la Paix dans les régions affectées par le conflit en RDC ».

La KOICA apportera un budget total de 8,6 millions de dollars américains devant servir à la mise en œuvre des activités du Projet pour une durée de 5 ans, allant de 2021 à 2026. Ce Projet vise à soutenir la paix et le développement durable en RDC, à réduire les inégalités de genre et de répondre à la violence basée sur le genre dans les familles et les communautés en RDC, contribuant ainsi aux Objectifs de développement durable (ODD 5 et 16).  Il compte plus de 150 000 bénéficiaires directs des zones cibles.

Les parties à l’accord étaient représentées respectivement par le Directeur-pays de la KOICA, M. Kim Sunguk, pour la République de Corée et le ministre du Genre, de la Famille et de l’Enfant, Ndaya Gisèle, pour la RDC. La cérémonie a eu lieu dans le bureau du ministre du Genre, en présence de l’ambassadeur de la République de Corée en RDC, M. Kim Kie-Joo.

Après la signature, M. Kim Sunguk a souligné que « ce projet a été développé en étroite collaboration avec le ministère du Genre, le PNUD et le FNUAP depuis 2018 et maintenant que la conclusion des discussions a été fructueuse, le Projet va bientôt commencer ». Sur ce, il a  exprimé le vœu de voir les deux parties travailler en étroite collaboration pour la mise en œuvre réussie du projet, car cela renforcera davantage les bases de l’amitié entre le peuple congolais et le peuple coréens.

Reçu en audience par le ministre du Genre peu avant la cérémonie de signature, M. Kim Kie-Joo, a souligné que les VSBG (violences sexuelles basées sur le genre) représentent une vraie tragédie du point de vue individuel, politique et social et a soulevé la nécessité que les nations et la communauté internationale y apportent une attention soutenue. Et d’ajouter que « ce projet traduit la volonté et les efforts du gouvernement de la République de Corée à accompagner la RDC dans ses engagements pour la lutte contre les VBG ». Il a conclu, en remerciant le ministère, le PNUD et le FNUAP pour leurs efforts à concevoir ledit Projet.

S’exprimant à cette occasion au nom de son ministère et du gouvernement de la RDC, Gisèle Ndaya a remercié le gouvernent et le peuple de la République de Corée pour ce geste de solidarité. Elle a fait savoir que « les VBG demeurent une préoccupation majeure en RDC dont le pays est en quête des solutions pour la prévention et l’éradication ». À son avis, l’approche holistique qu’apporte ce projet vient donc à point nommé et contribuera aussi à l’atteinte des objectifs fixés dans le cadre de la stratégie « Campagne Tolérance Zéro Immédiate contre les Violences Basées sur le Genre », initiative que vient de prendre le chef de l’État, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo,  pour deux ans jusqu’en 2023.

Rich Ngapi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi