Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Atelier interinstitutionnel : validation du document du CES sur le profil de la gouvernance vertueuse en RDC

Partager :

SKE__cbus_2108211710KIWAKANACES_mGlis

La clôture des travaux de l’Atelier interinstitutionnel, organisé par le Conseil Economique et Social (CES) sur le Profil de la Gouvernance vertueuse de la RDC, a eu lieu le samedi 16 octobre 2021 à Béatrice Hôtel/Kinshasa, à l’issue de trois jours des travaux,  soit du 14 au 16 octobre. 

Le président du CES, Jean-Pierre Kiwakana, empêché, a été représenté par le 1er Vice-président, Timothy Muteba, qui a présidé la cérémonie de clôture de cet atelier interinstitutionnel. C’était en présence des représentants de la Présidence de la République, du Parlement (chambre basse et sénat), des ministères, de la société civile, du secteur privé, des médias, des Institutions d’appui à la démocratie. Ce, avec l’accompagnement du PNUD et de l’ICREDES.

Au cours de cette cérémonie, plusieurs préconisations ont été formulées par les parties prenantes dans le souci d’améliorer cet Avis et dans un communiqué final lu par leur représentant, les parties prenantes ont validé le document relatif au profil de la Gouvernance vertueuse de la RDC et ont demandé que ce doucement soit remis au Président de la République par le truchement du CES dans un bref délai.

Il sied de noter que les parties prenantes ont émis le vœu de voir le Président de la République “donner une impulsion” pour que, le profil de la Gouvernance vertueuse, soit un instrument qui permettra de rétablir la confiance du citoyen aux dirigeants, en l’État et au service public.

À l’ouverture de cet Atelier,  le président Jean-Pierre Kiwakana a appelé les participants à soutenir la mise en place de l’Observatoire de Bonne Gouvernance, « cadre qui guidera le pays dans sa marche vers un mode de gestion qui lui permettra de reprendre sa position de géant au centre de l’Afrique, tout en assurant à tous les citoyens un accès satisfaisant aux services de base et une qualité de vie en cohérence avec ses richesses naturelles ». 

Convaincu que la bonne gouvernance est indispensable pour le développement durable, Jean-Pierre Kiwakana soutient que la confiance entre les citoyens et leurs gouvernants repose sur une utilisation transparente des ressources publiques. 

De son avis, la bonne gouvernance c’est aussi un moyen de mieux cibler les dépenses de l’État et de les rendre plus efficaces. « Tout le monde doit donc se sentir concerné. La Gouvernance est aussi et surtout une question de volonté politique. La politique doit redevenir un mandat que l’on sollicite pour rendre service à sa population et être utile au développement de son pays. La bonne gouvernance est enfin une obligation de rendre compte et une répartition plus juste des fruits de la croissance », estime le patron du CES.

Cet Atelier avait pour objectif de présenter aux autres institutions et parties prenantes pour appropriation, l’avis en cours d’élaboration au CES sur le profil de la gouvernance vertueuse de la RDC afin de lancer le débat pouvant conduire à son amélioration. Les différents groupes de travail ont présenté l’essentiel de leurs travaux, en insistant sur le diagnostic opéré et les préconisations faites de manière à contribuer à l’amélioration de la gouvernance en RDC.

LP 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi