Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

À bas l’esprit Paka-Djuma !

Partager :

SKE__cbus_1247212810Incendie_pakadjuma_mGlis

Paka-Djuma vient d’être consumé par un incendie. Ses squatteurs sont délocalisés au site Langa-Langa, en périphérie de la capitale. Le gouvernement Sama Lukonde a pris la mesure du sinistre.

Dans cette affaire, Tshisekedi et Sama ont eu de la baraka. N’eût été l’incendie qui a transformé de fond en comble le crasseux paysage de Paka-Djuma, les veuves joyeuses du site, les trafiquants du ’’diamba’’ et du frelaté ’’bombé’’ ainsi que le gang des petits voyous locaux auraient encore de beaux jours devant eux. Admirez la façon dont la nature règle certaines situations.

Il était temps. Délocaliser les Paka-Djumais est tardif mais la décision mérite le soutien de tous les Kinois. En effet, depuis Mobutu, en passant par Kabila père et Kabila fils, tous les gouvernements se sont montrés accommodants vis-à-vis des conditions infrahumaines dans lesquelles vivotaient ces compatriotes. Était-ce par générosité que les officiels fermaient les yeux sur les frasques du Sodome et Gomorrhe congolais ? Nenni.

Paka-Djuma ne devra plus renaître. Il survivra grâce aux documentaires réalisés par les TV étrangères. Hier mercredi, ses ex-habitants ont ovationné le ministre des Affaires sociales après qu’il leur eût annoncé la décision gouvernementale de les reloger à Langa-Langa. Mais, que faire pour empêcher l’esprit de Paka-Djuma d’émigrer vers Langa-Langa ? Que doit entreprendre l’ex-Onatra, qui recouvre ses droits fonciers après des décennies d’expropriation du site par des intrus ?

Paka-Djuma, c’est ce sulfureux quartier qui a bâti sa réputation sur une promiscuité et une immoralité sans pareilles à Kinshasa. Entassés dans des taudis en tôle rouillée de récupération, dépourvus de sanitaires et d’eau courante, ses milliers d’occupants se déclarent désormais éligibles à l’assistance de l’État pour émigrer. Une page de l’histoire kinoise se ferme.

Le Potentiel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi