Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

EPST : L’intersyndicale annonce la levée de la grève

Partager :

SKE__cbus_3700213110IMG-WA_mGlis

L’intersyndicale de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) a annoncé, depuis le vendredi 29 octobre dernier la suspension de la grève dans les écoles conventionnées à partir de ce lundi 1er novembre. Dès la reprise des pourparlers à Mbuela-Lodge, dans le territoire de Kisantu, dans le Kongo Central, l’Intersyndicale a a annoncé cette décision, apprend-on après concertation. Entretemps, le banc syndical dit attendre du gouvernement la définition de la prise en charge par l’Etat des enseignants œuvrant au sein des écoles primaires publiques non payés, le paiement de toutes les nouvelles unités identifiées à partir du mois de novembre et la réactivation des écoles et bureaux de gestion désactivés au mois de juillet dernier.

Selon Augustin Ntumba Nzuji, secrétaire Feneco/UNTC joint depuis le site de Mbuela Lodge, la grève est levée à 100% parce que c’est le préalable posé par le gouvernement à la reprise des pourparlers. En retour, il a accédé à tous les préalables posés par le banc syndical à la levée de la grève, notamment relancer les pourparlers, réactiver les enseignants et écoles désactivés, etc.Pour ce dirigeant syndical, cette levée de grève est une tactique dans l’art de négociation empruntée aux politiques qui créent la décrispation avant toute négociation. « Le gouvernement ayant satisfait aux préalables posés par le banc syndical, il était de bonne politique que les dirigeant syndicaux fassent aussi de leur côté un pas. Ce qui justifie la décision portant suspension de la grève annoncée vendredi dans la soirée », a-t-il déclaré en substance.

Après suspension des travaux entamés à Kinshasa au mois d’août, les pourparlers directs entre le gouvernement et le banc syndical, dans le cadre de la commission paritaire, ont repris formellement jeudi 28 octobre à Kisantu dans la province du Kongo Central. Vendredi 29 octobre, le banc syndical a levé la grève. C’est le dégel de part et d’autre, les pourparlers proprement dits commencent ce lundi 1er novembre à Mbuela-Lodge par la validation des mandats, a encore confié Augustin Ntumba Nzuzi.

St Augustin K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi