Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Développement durable du Grand Kasaï : la BAD invite le gouvernement à améliorer les performances socioéconomiques

Partager :

SKE__cbus_3735211511DEVELOPPEMENTBAD_mGlis

Financé par la Banque africaine de développement (BAD) à hauteur de 1,12 milliard USD, le projet de renforcement des infrastructures socioéconomiques dans la région centre de la RDC mis en examen, lundi 15 novembre à Kinshasa, par des experts lors d’un atelier de restitution et de validation de la revue de performance du Portefeuille.

Couvrant les secteurs des infrastructures (transports, énergie, eau potable et assainissement) pour 61%, la gouvernance pour 16%, l’agriculture pour 12%, le social pour 8%, les mines et la finance pour 3%, le portefeuille de projets actifs financés par la BAD en cours d’exécution en RDC, porte sur 32 opérations.

Le délai étant largement impartis, les projets seront exécutés en évitant de nombreuses prorogations, permettant ainsi d’atteindre rapidement les objectifs de développement de ces projets. « Soutenir la croissance économique actuelle et future de la RDC, renforcer la soutenabilité de sa dette et sa capacité de remboursement des emprunts, et améliorer les conditions de vie des populations », a renchéri le DGA de la BAD.

Il ressort des analyses de la BAD, selon M. Solomane Kone, directeur général adjoint Afrique centrale et responsable pays en RDC, que si les mesures contenues dans le plan d’actions sont rigoureusement exécutées, la proportion des projets épinglés pourrait passer de 21% à un taux autour de 10% à brève échéance. Ce qui serait très appréciable, indique-t-il et ferait de la RDC l’un des pays les plus performants en matière de gestion du portefeuille parmi les pays membres régionaux du groupe de la BAD.

Par ailleurs, la BAD s’est réjoui de l’engagement et de la détermination du gouvernement congolais à prendre des mesures urgentes pour renforcer ses capacités institutionnelles et humaines pour accélérer l’efficacité de l’investissement public et la mise en œuvre des projets de développement aux plans national et communautaire. « Je voudrais donc saisir cette opportunité pour confirmer l’engagement de la Banque africaine de développement à soutenir les efforts du gouvernement dans cette initiative importante.», a rassuré Solomane Kone. Avant d’ajouter qu’un portefeuille sain contribue au renforcement de la capacité d’absorption des ressources allouées par le pays ainsi que sa capacité à mobiliser plus rapidement des ressources nouvelles, non seulement au niveau du groupe de la banque, mais également auprès d’autres bailleurs.

Pour sa part, le gouvernement de la République, à travers son ministre des Finances et gouverneur pays, Nicolas Kazadi, a indiqué que la revue de performance est une phase essentielle où les unités de gestion des projets sont évaluées au regard des aspects de gestion financière, de la passation des marchés, des décaissements, des sauvegardes environnementales et sociales et surtout de l’attente des résultats. « …ce travail technique a eu lieu du 8 au 13 novembre 2021 entre les équipes de la BAD et celles du gouvernement dans l’objectif d’identifier les points de blocage à la bonne exécution des projets et proposer des mesures idoines », dit-il.

Partisan du principe selon lequel, chaque dollar dépensé doit effectivement impacter positivement la vie des populations congolaises, Nicolas Kazadi a rassuré que les résultats de l’atelier de la revue de la performance dans son volet de validation du plan d’amélioration servira au gouvernement de s’approprier du suivi de la mise en œuvre des actions concertées.

Notons que le projet de renforcement des infrastructures socioéconomiques dans la région centre de la RDC, projet du gouvernement de la république vise à contribuer à l’amélioration du cadre de vie des populations par un meilleur accès à l’eau potable et à l’assainissement, ainsi qu’à la santé et à l’éducation.

PM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi