Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Pénurie chronique d’eau : le DG de la Regideso face aux élus

Partager :

SKE__cbus_1444212311DGREGIDESOCOMMISSIONAN_mGlis

La Commission Aménagement du territoire, Infrastructures, Postes et Nouvelles technologies de l’Information et de la communication (ATI/PT-NTIC) était à l’œuvre, lundi 22 novembre au Palais du peuple.

Les élus membres de cette commission parlementaire ont auditionné Clément Mubiayi N’kashama, directeur général de la Régie de distribution d’eau (Regideso), entreprise ayant le monopole de la desserte en eau à travers tout le territoire national.

Ceci, afin de répondre aux multiples préoccupations de leurs électeurs s dans les 145 territoires confrontés à la pénurie chronique d’eau potable.

Au nombre des questions posées au DG de la Regideso figurent, notamment, la faible couverture de la desserte en eau potable (30% contre une moyenne africaine de 50%) ; la carence chronique du précieux liquide au robinet ; la situation financière et sociale de l’entreprise ; l’état des investissements en cours à Kinshasa et les autres grandes villes pour améliorer la desserte en eau potable ; la surfacturation des abonnés, la qualité moyenne de l’eau proposée aux abonnés ; l’état d’exécution des  budgets 2020 et 202 ; l’insurmontable paradoxe du château d’eau africain que représente ce pays contre la faible desserte du pays ; la prolifération des forages à la qualité d’eau douteuse et les craintes de prolifération des maladies hydriques.

Pour le député national José Egbanda Mananga, président de la commission, cette audition est d’autant importante que les électeurs de tous bords s’apprêtent à interpeller les députés qui seront bientôt en vacances dans leurs circonscriptions, à partir du 15 décembre prochain.

« Il était temps d’inviter le DG de la Regideso pour expliquer la situation. Parce que les mêmes questions se posent sans aucune évolution depuis le début de la législature. Un délai de 4 8 heures lui a été accordé pour rencontrer les préoccupations des honorables députés. A défaut de satisfaction, la commission se réserve le droit de passer à l’étape des enquêtes », a-t-il prévenu.

Pour le député national Nsingi Pululu, la faible desserte d’eau à Kinshasa et les autres grandes agglomérations du pays est un problème de management et de leadership de l’entreprise.

« Nous avons reçu le DG de la Regideso. Nous lui avons expliqué le grand paradoxe de cette ville qui n’a pas moins de 18 rivières, mais la population n’est pas desservie. Certaines explications fournies par directeur général, parlant de manque d’électricité, se sont révélées fantaisistes », a estimé l’élu de Lukunga.

St Augustin K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi