Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Jean Bamanisa : « Le développement du corridor Ouest de la RDC vaut pour l’avenir économique du pays »

Partager :

SKE__cbus_2817211312BAMANISAEXPOBETON_mGlis

Au-delà de repenser le développement des villes, Jean Bamanisa Saidi reste préoccupé par le développement économique de la RDC.

Initiateur de « Expo Béton », le plus grand salon de la construction en RDC, qui a d’ailleurs consacré sa 5ème édition au réaménagement démographique de la ville de Kinshasa, Jean Bamanisa Saidi insiste sur le développement véritable du triangle du corridor Ouest de la RDC pour le développement économique du pays. « Le développement du corridor Ouest de la RDC est un vieux chantier auquel nous devons travailler pour mieux développer l’économie du pays vis-à-vis des pays voisins. Le corridor Ouest va de Kinshasa, Kimpese, Luanda, Moanda, Pointe noire jusqu’à Brazzaville pour revenir vers Kinshasa. Développer le corridor Ouest de la RDC va nous permettre de mieux exporter nos produits en cette période où il y a la vision de mise en place des sociétés modernes de transformation de nos ressources telles : la fabrication des batteries et des voitures électriques, mais bien plus encore lorsque la production énergétique de Inga va permettre d’offrir de l’énergie à plusieurs types d’industries dans la sous-région », a-t-il expliqué.  

Pour Jean Bamanisa, l’Etat Congolais devrait se focaliser sur le développement des entités portuaires pour faciliter l’exportation des produits congolais et ainsi développer rapidement l’économie. « La commission d’aménagement du territoire à l’Assemblée nationale devrait y travailler. Dans la grande activité de « Expo Béton », nous avons proposé aux autorités le développement des villes pour créer des centres de croissance et d’activité. La zone économique et industrielle de Maluku devrait être développée », a-t-il souligné.

Dans la foulée, Jean Bamanisa propose également la révision législative et structurelle de Kinshasa qui est aujourd’hui une ville qui constitue une ambiguïté administrative car étant en même temps une ville, une province et le siège des Institutions de la RDC. Il s’est exprimé en ces termes : « La loi doit être revue en ce qui concerne le plan d’aménagement de Kinshasa. Il faut également revoir son statut. Il se fait que Kinshasa qui est en même temps une ville et une province ne donne pas l’opportunité à son gouverneur d’avoir une administration à sa charge. Il faut réviser la composition politico-administrative de Kinshasa. Le gouverneur doit se reposer sur des maires et ces derniers sur des bourgmestres, que de donner le statut de maire et gouverneur à la même institution de Kinshasa ».  Et de poursuivre : « Cela passe par l’approche de construction des cités intégrées en se conformant à la planification des entités territoriales décentralisées. Il faut un véritable réaménagement territorial de Kinshasa avec des pôles ».

L’idée de 3 pôles- 4 villes dans Kinshasa, développée lors de la récente édition de « Expo Béton » par les parties prenantes est donc à encourager pour atteindre le développement intégral de Kinshasa sur le plan économique à l’horizon 2050.

Melis Boasi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi