Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Grâce à la fondation « Dominique Diomi » : cinq projets d’entreprises des jeunes bénéficient d’un accompagnement financier

Partager :

SKE__cbus_0637211612FONDATIONDIOMI_mGlis

Avec la crise sanitaire mondiale de la pandémie de Covid-19, les jeunes sont les plus touchés partout, à travers le monde, sans exception. Cependant, des solutions existent pour contrecarrer cette tendance et éviter que ce chômage de masse s’inscrive durablement dans les sociétés. C’est notamment par la promotion de l’entrepreneuriat. La Fondation « Dominique Diomi » en RDC s’inscrit dans cette vision. Elle a présenté, à l’occasion de sa sortie officielle, mercredi 15 décembre à Kinshasa, cinq projets innovants des jeunes entrepreneurs pour accompagnement technique et financier.

Il s’agit, en réalité, d’un défi, cette capacité inutilisée de jeunes talents que la Fondation compte mettre à profit pour combler l’écart des besoins du marché. Dans sa démarche, la Fondation « Dominique Diomi » avait d’abord lancé sur les plateformes numériques, la campagne de subvention de meilleurs projets d’entreprise. Elle a, par ailleurs, voulu soutenir les jeunes entrepreneurs dans leurs projets d’entreprises et Start-up. Au finish, cinq projets pilotes ont convaincu la fondation et bénéficieront d’un financement à hauteur de mille dollars américains chacun.

Dans la foulée, la Fondation « Dominique Diomi » prêche la modernisation de l’agriculture pour faire d’elle une activité intéressante c’est-à-dire rémunératrice. Ce qui implique des investissements dans le secteur agricole selon ses besoins. Et pour lier l’acte à la parole, elle a doté l’Asbl « Baraza » qui évolue dans le domaine de l’agriculture et du développement communautaire du monde rural et de la protection de l’environnement et de droit de l’homme en RDC, d’une enveloppe de vingt mille dollars.

Pour Mme Lydia Muwala, représentant-pays de la fondation « Dominique Diomi », le trait d’union qui relie la Fondation et l’Asbl Baraza remonte à plus de vingt-cinq ans. Ce temps a forgé la conviction de M. Dominique Diomi, l’un des visionnaires de Baraza, sur le choix à opérer dans la transformation sociale de la RDC.

De son côté, le secrétaire général de l’Asbl Baraza, Gauthier Fingila, a exprimé son satisfecit sur cet entendement partagé au maintien et à l’amélioration de la capacité des terres agricoles qui subviendra aux besoins d’une population croissante. C’est ainsi qu’il a invité les Congolais qui désirent développer la RDC à s’investir dans le secteur agricole. Un appel qui corrobore avec la vision du président Félix Tshisekedi qui consiste à valoriser le secteur agricole dans le but d’apporter une solution à la problématique de l’insécurité alimentaire évaluer entre 20 et 30% selon les provinces et de réduire le volume actuel des importations des produits agro-industriels estimée à 80%.

PM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi